7 moyens backés par la science de booster naturellement sa testostérone sans prendre de produits dopants.

Quand on parle de testostérone, on pense immédiatement à virilité, gros muscles, etc ! Quand on approfondit  le sujet, on découvre bien des choses intéressantes, aussi bien pour les hommes que pour les femmes !Le taux de testostérone optimal a un fort impact sur la libido, la santé des os, l’énergie, la sagacité et plus encore.

Voici une suite de 6 étapes pour développer votre testostérone sans recourir à des médicaments ou des stéroïdes :

 

1 – Les exercices composés et l’entrainement à intervalle de haute intensité

 

567cd4d2dab30becb

 

Le premier endroit où vous avez envie d’aller pour développer votre testostérone est la salle de gym ! Vous avez  entièrement  raison !

Les exercices composés impliquent plus d’un mouvement commun, par exemple le bench press, les squats et le deadlift. Ils permettent d’engager un maximum de muscles et encouragent votre corps à produire plus de testostérone.

 2 types d’exercices pour vous aider à augmenter  votre taux de testostérone :

Tout d’abord, le levage, essentiellement court et lourd sur le banc-presse.

Une étude de 2006 a montré que des volontaires masculins ayant suivi pendant 4 semaines un entrainement strict composé de différents levages, avaient augmenté leurs taux de testostérone au repos de 40% et réduit le cortisol, l’hormone du stress de 24% !

 

cardio-training

 

Ensuite, les exercices de cardio. Ils offrent de multiples avantages : perte de graisse, bons résultats d’un point de vue hormonal. Une étude a démontré une augmentation considérable de concentration de testostérone dans le sang sur une période de 3 semaines d’entrainement ordinaire.

 

2 - La vitamine D3

 

imagesWW

 

C’est l’une des vitamines essentielles dont vous avez besoin dans votre alimentation pour booster votre taux de testostérone.

Ce n’est pas seulement une vitamine, c’est aussi une hormone et elle est essentielle pour la production de testostérone.

La vitamine D3 provient de la lumière du soleil et favorise des niveaux sains de testostérone, la santé des os et l’immunité. 1 milliard de la population mondiale pourrait en être carencée !

Si vous vivez dans un pays dit « couvert » comme l’Islande ou le Royaume-Uni par exemple, n’hésitez pas à prendre une complémentation en vitamine D3.

 

3 - Le zinc

 

zincaa

 

Incroyablement bon pour la testostérone ! On le trouve naturellement dans la viande rouge, les légumes à feuilles.

Une étude a montré que des lutteurs d’élite ayant utilisé une supplémentation en zinc pendant 4 semaines ont maintenu et amélioré leurs niveaux de testostérone.

Attention ! Ne pas exagérer  les prises de zinc : dose journalière recommandée par l’Institut de médecine de l’alimentation et de la nutrition : 40 mg

Effets secondaires possibles : nausées et céphalées.

 

4 - Diminuer le stress

 

Fotolia 39189720 Sxx

 

Il n’y a pas que le physique qui affecte la testostérone, il y a aussi le psychologique : plus vous avez du stress (le cortisol, hormone du stress) et moins vous produisez de testostérone !

Alors, plus de sommeil, d’activités de détente, de méditation ou de yoga…..vous permettront de baisser le niveau de cortisol et de revenir à un niveau de testostérone normal.

 

5 – Rien de doux dans le sucre !

 

le-sucre-ennemi-public-numero-1-274755cc

 

Une des pires choses pour votre corps ! Le sucre provoque une baisse de l’insuline qui affecte directement le taux de testostérone.

Une étude a montré que 74 hommes ayant consommé 75 g de glucose par voie orale ont eu, en moyenne, une baisse rapide  de 25% de leurs taux de testostérone.

 

6 – Le langage du corps

20131202 60419220529c65f63a45eee

 

Comment vous tenez-vous ? Je vous dirai qui vous êtes !

Se tenir droit, la poitrine ouverte, augmente d’une manière significative le taux de testostérone de 20% en réduisant le cortisol de 25%. Ceci est une bonne habitude à prendre et en plus c’est  bon pour votre dos !

 

7 – Le bon gras est votre ami

 

lipidescx

 

Certains types de gras sont essentiels pour vos niveaux de testostérone.

Lisez plutôt cette étude  qui a impliqué 2 équipes de hockey sur glace :

L’équipe A a suivi un régime alimentaire à base de 40% de graisse et 45% de glucides.

L’équipe B, 30% de matières grasses et 55% de glucides.

 

Résultats : l’équipe A a eu un niveau de testostérone nettement plus élevé que l’équipe B.

 

Où trouver les bonnes graisses ?

 Dans les avocats, les noix, le beurre d’arachide pour les acides gras mono insaturés.

Dans les graines de lin, le saumon, le thon pour les acides gras polyinsaturés.

 

Alors, non seulement tous ces conseils vous aideront  à augmenter votre niveau de testostérone mais ils vous permettront également de chouchouter votre santé !

 

 

Lu 1910 fois Dernière modification le lundi, 04 avril 2016 18:28

Voir tous les articles de Nicole