Absolument accélérer l'apprentissage de la vie

Les gens arrivent et nous expliquent que la matrice leur envoie des épreuves à vivre et que s'ils sont à la hauteur ou s'ils sont dignes ou s'ils les prennent comme des épreuves enseignantes et non comme une expérience de vie subie (et j'en passe de toute la spiritualité et ses versions...) alors ca va être la fête du slip grosso modo... le tout dans un grand silence intérieure non mentalisée genre j'encaisse et j'absorbe et j'intègre.

Suis d'accord sur le principe mais l'intégration, c'est pas magique. Qui plus est, le temps qui passe est la variable clef pour l'intégration. Quelque part, notre vie ressemble à notre capacité à intégrer. Plus on intègre plus notre vie s'étend. Donc cette réflexion sur la vitesse d'intégration est primordiale. Accélérer le tempo par tous les moyens me paraît être fondamental.


Basiquement, mon mode d'emploi pour décupler la courbe d'apprentissage de la vie consiste à admettre que la vie humaine dans la matrice n'est qu'un simulacre. Les âmes viennent s'incarner pour vivre des expériences et... BOSSER des problématiques émotionnelles.

Si on retire le fait qu'on est absolument TOUS obligé de bosser des problématiques émotionnelles, la vie devient incompréhensible. Le hasard, le chaos, la déconnexion nous plongent alors dans un effroi artificiel qu'on créé par nos croyances dans le vide et notre refus de nous courber (et j'en sais qqch à titre perso du refus de se courber devant les forces de la vie... suis une tête à claque)

A partir du moment où on ne cherche pas le message émotionnel codé dans l'expérience / épreuve qui nous arrive, qu'on se contente d'intégrer en mode spitiruel en laissant faire alors tout traîne avec le risque qu'on intègre jamais au delà du mental et qu'on en reste aux petites phrases vides de substance et densité de la spiritualité. L'intégration et l'élaboration émotionnelle SONT CAPITALES pour les pressés. Sinon, la matrice nous servira à répétition jusqu'à l'infini de plusieurs dizaines ou centaines de générations à travers l'ADN familiales le même plat à bouffer et rebouffer.

Le seul moyen de changer et de ne pas stagner consiste à décoder émotionnellement l'épreuve et ressentir.

L'épreuve ou l'expérience négative ne sont jamais que le reflet de nos refoulements donc de nos blocages émotionnels, de notre ombre.

Si on lève le refoulement en comprenant l'émotion cachée derrière l'épreuve, la vibration qui a impacté la matière et créé la situation inconfortable... si on se démerde pour la sentir enfin sans la bloquer, la matrice arrête du jour au lendemain (en réalité le process d'intégration dure quelques semaines avec des va et vient ou quelques mois si c'est un gros dossier) de nous pilloner sur notre ombre.

On passe alors à l'ombre suivante... et c'est reparti pour un tour de manège. C'est tout ce process que j'ai découvert et un peu balisé pour que d'autres puissent le répéter sans perdre de temps à découvrir comment le gérer dans le groupe STRATEGIE DE VIE PRO ET PERSO http://formation.objectifeco.com/apprendre-ne-pas-rater-sa-vie-charles-dereeper/


Ceux qui stagnent bouffent donc le même plat sous différentes formes dans la matrice mais toujours avec le même fond sans rien comprendre mis à part émettre des grandes phrases spirituelles qui ont autant d'effets que les pets de vache sur eux. Et il y a les autres qui avancent d'ombres en ombres, nettoyant 3000 ans de karma ADN. Au bout il y a les parvenus qui ont fini leur problématique perso et commencent à nettoyer les problématiques au niveau collectif.

Jamais vu d'humains qui bossaient pas quelque chose... sauf les morts.


Donc, à un moment ou à un autre, un humain doit élaborer son vécu émotionnel. C'est le pilier de la vie numéro 1. Les femmes sont nulles à ce jeu là car faiblardes structurellement sur la mentalisation et submergée par leurs émotions. Nous les hommes avons un sérieux atout, à savoir qu'on est nul à la base sur un plan émotionnel. Du coup, on n'a pas à franchir le chaos initial pour commencer à gratter où sont les leçons. Il est clair que si c'est à refaire, je choisis à nouveau de naître homme. La femme ne parvient presque jamais à saisir que derrière les émotions qu'elle vit se cache d'autres émotions plus profondes et plus complexes.

Combien de fois dans ma vie m'ont elles répondu qu'elles ne voyaient pas comment je savais mieux qu'elles ce qu'elles ressentaient... autant dire que c'est l'art et la manière de tourner en boucle et de ne pas savoir, l'art de chier à la gueule du refoulement, pièce maîtresse du karma ADN.Puisque le fondement de la vie est de partir à la conquête de ce qu'on ne sait pas qu'on ressent.

C'est tout le côté ridicule aussi de la loi d'attraction avec les mecs qui récitent des mantras comme des idiots (je vais baiser une superbe bombe, je vais gagner plein de pognon, je vais rouler en Porsche hahahahaha) en chiant eux aussi sur le refoulement qui cache ce qu'on attire vraiment, à savoir ce qu'on refuse de ressentir (heureusement y a là aussi des phrases toutes faites : ba mec si tas pas attiré à toi ce que tu voulais, c'est que ton intention est pas assez forte hahahahaha. Allez recommences, mais plus fort dans ta connerie cette fois ci....)

Le principe même du monde émotionnel est un empilement de poupées russes qui s'intercoupent avec des ensembles d'émotions diverses (ce qui veut dire qu'il y a une ombre à gauche et à droite mais aussi dessous à chercher). La vie arrive et impulse de l'énergie via l'expérience de la matrice dans cet amas incompris et chacun de nous peut voir le résultat chaque mois pendant que mesdames ont leur tuyauterie qui fait un reset. Elles partent toutes en couille sans rien comprendre de ce qui leur arrive... Mais Charles, tu es très prétentieux d'affirmer qu'avec ta télépathie de merde qui sniffe toutes les profondeurs, tu saches mieux que moi ce que je ressente hahahahhaha... le meilleur étant qu'elles reviennent à peu près toutes 2 semaines plus tard et évoquent vaguement qu'éventuellement elles sentaient bien autre chose derrière l'émotion primaire... sans jamais reconnaître néanmoins le nom de l'émotion que je donne... alors que chaque émotion est une vibration spécifique et unique et qu'il est impossible de se tromper quand on entend les vibrations du monde. Mais bon... on est bien obligé de baiser et composer... avec l'âge ma compassion et ma douceur augmentent... ma bite décline hahahaha 

Lu 1462 fois Dernière modification le lundi, 09 septembre 2019 19:07

Voir tous les articles de