Et si la jeunesse éternelle passait par la Metformine, le nouveau médicament anti aging approuvé par la FDA américaine ?

Souriez, la jeunesse éternelle (ou presque) ne sera bientôt plus un mythe !

Et si l’anti vieillissement passait par la Metformine ?

Bien que cela puisse paraitre de la science-fiction, des chercheurs ont déjà prouvé que la Metformine prolonge la vie des animaux. C’est ainsi que la FDA (Food and Drug Administration) aux USA, a autorisé les essais afin de voir si les mêmes effets peuvent être reproduits chez l’homme. Inconcevable ? Pas tant que cela !

 

Mais d’abord qu’est-ce que la Metformine ? Qu’est-ce qui pourrait retarder ce mystère biologique qu’est le vieillissement ?

La Metformine est un médicament. C’est un antidiabétique oral, le plus utilisé dans le monde. Il appartient à la famille des hypoglycémiants qui abaissent le taux de sucre dans le sang. Les personnes atteintes de diabète type 2 l’utilisent pour normaliser leur taux de glucose sanguin. Ceci étant dit, la Metformine n’est pas un nouveau médicament. Il a été approuvé en Angleterre en 1957 et mis à la disposition des diabétiques de type 2 dans le monde, peu de temps après. Soit dit en passant, il a fallu 37 ans à la FDA pour l’approuver aux Etats-Unis !

Mais, quoiqu’il en soit, aujourd’hui, la Metformine est au centre de toutes les attentions du monde scientifique concernant le vieillissement de l’être humain.

 

Percer ce mystère : Nouveau défi ? Sans doute !

Il est clair que la Metformine a un potentiel pour retarder l’apparition de maladies dégénératives. Voici d’ailleurs quelques observations de scientifiques à ce sujet :

« La Metformine augmente le nombre de molécules d’oxygène libérées dans une cellule, qui semble augmenter la robustesse et la longévité »

« L’espoir est qu’une grande variété de problèmes liés à l’âge, la perte de tonus musculaire, les étourdissements, les chutes, la démence, la perte de la vue….disparaissent. Ce serait monumental ! »

 

Le mécanisme primaire anti-âge : Comment ça marche ?

La Metformine augmente l’activité d’une enzyme trouvée dans les cellules, appelée AMPK (protéine kinase activée par l’AMP). Vous avez dit AMPK ? Faisons les présentations !

Si vous avez déjà conduit une voiture, vous savez qu’il y a deux compteurs sur votre tableau de bord : le compteur de vitesse et la jauge du carburant. Si vous ignorez ces informations, vous vous mettez en danger. Cependant, le feedback que ces instruments vous donnent, vous aide à être un meilleur conducteur. Si votre compteur vous signale que vous faites un excès de vitesse, vous ajustez (en principe !!) votre vitesse. Si la jauge du carburant montre que vous êtes presque à sec, vous commencez à chercher une station d’essence.

Il y a plus de 30 000 gênes dans votre corps. Un seul a un petit nom et il est communément connu comme étant la « jauge du carburant de la cellule » : c’est le bien nommé AMPK.

L’AMPK est essentiel pour contrôler l’énergie dans la cellule et il régule un nombre important de fonctions cellulaires y compris l’oxydation des acides gras dans le foie, la capacité à bloquer le cholestérol, la fabrication des triglycérides, le captage du glucose dans nos muscles et la modulation de la sécrétion d’insuline par le pancréas.

 

En bref, l’AMPK est un maitre régulateur du métabolisme !

La Metformine augmente l’activité de cet enzyme (le fameux AMPK) ce qui par conséquent, permet de ralentir voire d’inverser les biomarqueurs du vieillissement humain.

Alors, comment « booster » votre AMPK ? Comment dynamiser ce « maitre régulateur » de votre métabolisme ?

En attendant les résultats de la nouvelle étude sur l’homme approuvée par la FDA, il est possible de se prendre en main dès maintenant afin de stimuler l’activité de votre AMPK. Mais comment ?

En pratiquant la restriction calorique cohérente. Cela a comme avantage l’augmentation substantielle de l’activité de l’AMPK : les cellules entrent dans un mode de semi-inanition augmentant ainsi l’efficacité de leur survie.

D’autre part, les personnes de moins de 60 ans pratiquant régulièrement une activité physique énergique, augmentent leur niveau d’AMPK. Il est de notoriété publique que la pratique régulière d’une activité physique éloigne les risques de cancer !

Les gens vieillissant après 60 ans, l’exercice physique seul ne peut pas stimuler suffisamment l’activité de notre fameux enzyme AMPK. Aussi, en prenant 1000 à 2550mg de Metformine par jour, vous n’avez rien d’autre à faire que de profiter des avantages de cet antivieillissement.

Si vous ne pouvez obtenir une prescription pour la Metformine ou si vous ne la tolérez pas en raison de problèmes digestifs, pas de panique : il existe des formules de nutriments qui ont démontré leur capacité à augmenter l’activité de l’AMPK.

A suivre donc de très près, les résultats des essais sur la Metformine !

Restons néanmoins prudents : la Metformine permettra de mieux vieillir, permettra également d’ajouter des années en bonne santé à la durée de vie moyenne, de conjurer assez longtemps les maladies dégénératives, mais ne permettra pas de vivre tout seul jusque 120 ans ! En tout cas, pas tout de suite !

Une réédition (en anglais, pardon !) d’un des nombreux articles parus dans le monde entier, rend compte du premier essai clinique, afin de voir si un médicament peut ralentir le vieillissement et permettre aux gens de vivre plus longtemps.

telegraph

Pour terminer, méditons sur cette belle formule philosophique de Rabelais. Sans doute un peu usée par les années, elle est pourtant tout aussi importante pour « l’honnête » homme de notre temps qu’il y a cinq siècles. Elle mérite donc amplement que nous y réfléchissions encore :

« Sciences sans conscience n’est que ruine de l’âme ! »

Lu 2156 fois Dernière modification le mardi, 08 mars 2016 07:36

Voir tous les articles de Nicole