J'ai toujours eu une tendresse particulière pour les hommes prisonniers de leur destin - 28 mois pour casser la culpabilité

Par où commencer ?

Dans ma jeunesse, j'ai investi entre 19 et 26 ans 7 années pour casser la question QUI SUIS JE. 7 années. Je me souviens avoir porté écrit sur un bout de papier dans ma poche pendant toutes ces années la question. A chaque fois que je trouvais une réponse, je m'employais ensuite à la tester. J'ai raconté tout ca dans une vidéo du groupe STRATEGIE DE VIE PRO ET PERSO http://formation.objectifeco.com/apprendre-ne-pas-rater-sa-vie-charles-dereeper/. Le souci, c'est que je cassais systématiquement mes réponses. Donc du coup, je ne pouvais pas répondre à cette putain de question de qui j'étais.

Jusqu'à ce qu'un beau jour, je pige enfin le truc. Je me souviens ensuite des réactions. Beaucoup de gens plus vieux que moi, très instruits ou spécialistes des sciences humaines me regardaient avec suspiscion tout en sentant au son de ma voix que moi le petit con avait réellement passé l'étape hahahaha. Alors que eux non... moi le chaos ambulant plus fort qu'eux... c'était dur à admettre. Avec le recul je les comprends.

Ce qu'il y a d'incroyable, c'est que je viens d'investir 28 mois TOUS LES JOURS pour casser la deuxième question essentielle de beaucoup d'occidentaux qui est : où est cette putain de salope de motherfucker de culpabilité inconsciente et comment on gère ?

On ne peut pas choisir sa vie en Occident tant qu'on a pas passé cette étape. TOUS les occidentaux sont intégralement concernés. Alors qu'en Asie, pas du tout. Mes 10 ans de Thaïlande m'ont mis en perspective les problématiques collectives... Ainsi que des centaines d'heures de conversation avec un certain Koréen du Sud...

Pourquoi est ce incroyable ? J'ai retourné tout le net. J'ai pris contact avec des dizaines de psy. J'ai cherché comme un détraqué la réponse car mon destin est de me libérer, de repousser les limites, de casser les systèmes un à un. L'énergie du destin a ceci qu'elle est inépuisable. J'aime les personnages de Stallone comme Rambo ou les réels comme Rocco Siffredi. Subir un destin encombrant qu'il faut dépasser, deux forces obscures géantes en comparaison de nos petites vies d'enfants paumés, celle de la programmation, le code génétique ADN, les lignées familiales et l'autre l'âme en train d'essayer de relever un défi de nettoyage et de liberté, avec au centre l'humain, son MOI, son petit mental, ses sentiments et ses interrogations, balloté au milieu entre deux dinausaures qui s'affrontent en nous, le tout sans mode d'emploi, un max d'informations erronées, dans un monde paumé en souffrance et en stress... oui j'avoue, les humains qui ne se cachent pas, démunis face à leur chaos intérieur, je les aime plus que les autres qui nient ou qui ont des vies de jeunes âmes avec petites leçons.

Ce matin, dans une interaction de seulement quelques minutes, la réponse m'est enfin parvenue.

Cette réponse est sur le même format que celui que j'ai utilisé pour casser il y a 20 ans QUI SUIS JE !

Comment n'ais je pas pu connecter avant ????

Pour la deuxième fois de ma vie, je passe une marche que peu ont gravi réellement.

Tout se mérite sur cette planète. Le courage est donc capital. Il faut croire à ce que la petite voix raconte au fond de nous alors que les autres nous expliquent l'inverse. Cette petite voix déplace des montages et ne lâchent jamais, car elle est intemporelle contrairement aux pensées des humains...

J'ai toujours dit que le plus beau jour de ma vie serait le jour où je m'affranchirais de la culpabilité. Il y a deux culpabilités en fait. Celle des élites qui obligent les occidentaux à se racheter d'une faute qu'ils n'ont pas commise, pour mieux les contrôler. Cette culpabilité là, je m'en branle même si elle occupe pas mal le terrain en France.

Mais il y a l'autre, la sale vermine, le cancer, le virus qu'on doit apprendre à aimer, celui qui sabote, détruit inlassablement, évite tout ce qui pourrait être beau en filtrant les occurences de la matrice. La culpabilité de l'Etre, qu'on se récupère par des parents folkloriques incapables de se reproduire sainement. Dans mon cas, ma mère m'a fait pour marier mon père. Père qui je peux le comprendre a caressé le secret espoir de se casser mais s'est pas débiné de ses nouvelles responsabilités tout en rejetant totalement l'enfant coupable de le lier à une femme dont il ne voulait tout simplement pas. L'enfant que je suis, sniffant car télépathe depuis la naissance les sentiments secrets et refoulés est devenu l'enfant qui gâche la vie de papa et qui aurait mieux fait de ne pas être là.

Quand on code un enfant dans sa petite enfance surtout au stade préverbal, donc avant la parole, c'est une tannée car il faut remonter à la source dans les corps sensoriels pour extraire le bordel... Il n'y a pas de mots à trouver.

Dans mon cas, étant etat limites, donc en dehors du champs des névroses qui représent 85 ou 90% de la population, je n'ai pas des souvenirs et des refoulements à lever. J'ai une mécanique avariée à retaper. D'ailleurs je commence à envisager sérieusement de monter une asso pour aider les 4% de la population qui sont état limites comme moi et qui en prennent plein la gueule, tout seuls dans leur coin sans trop de recherches cliniques et encore moins de praticiens spécialistes. Un psy névrosé qui prend en charge un état limites, 9 sur 10, c'est la cata.

Bref...

Ma régression dans les mémoires sensorielles (se retrouver en pleine nuit dans la gueule d'une enfant de 2 ans et ses sensations, 2 ans d'affilée, presque toutes les nuits pendant des heures en rajoutant pour se rassurer des crises de télépathie chez des gens peu recommandables, provoquant des douleurs physiques intenses, croyez moi, ca forge le caractère...J'ai cherché car j'étais aux abois. Quand je vois les idiots sur le net en train de faire du yoga, de méditer, dans l'espoir d'une illumination... je me dis qu'il va leur en falloir plusieurs des vies... alors que mon moteur à moi, c''était juste l'enfer sur terre... beaucoup  plus efficace comme motivation. L'éveil de conscience et tout le bullshit, c'est pas la finalité. Les pros m'expliquaient que j'avais besoin de 7 à 10 ans pour me sortir de mon merdier. Je les regardais incrédule... hahahahaha dans 10 ans, je suis mort, une balle dans mon crâne. J'ai mis 30 mois entre le tout début et aujourd'hui, comme je l'ai dit plus haut, j'aime les hommes prisonniers de leur destin qui sont aux abois... ces mecs là ne plaisantent pas contrairement aux youtubeurs et aux psy en phase de R&D... d'ailleurs comme me l'a fait remarquer une maitre REIKI japonaise, elle hallucinait quand elle posait un bol tibétain sur moi sur la vibration qui se dégageait. J'envoyais la patate comme aucun des mecs du coin en train de se la jouer spirituel. Elle m'a demandé si je faisais du yoga ou si j'avais des pratiques spirituels ? Je lui ai répondu que je ne savais pas si on pouvait considérer que boire du pinard et raconter des conneries avec ses potes au milieu des putes, c'était spirituel parce qu'à part cette pratique, je ne pratiquais pas grand chose d'autres de régulier. La réponse de son regard hahahahha... m'en souviens encore !) ...Bref... Ma régression dans les mémoires sensorielles ne me permettait toujous pas de trouver la porte de sortie, la réponse à la question de la CULPABILITE inconsciente sur l'être.

En fait, les humains paumés censés nous guider nous expliquent qu'on doit créer une éthique, un code du bien et du mal pour contrebalancer la culpabilité... sauf que ca marche mes couilles.

Abandonner une construction mentale du moi et de l'inconscient pour une autre construction, on obtient quequette à la fin.

La culpabilité est là pour une raison et non par hasard. Elle est là pour nous rappeler la vérité première sur le système de la vie humaine sur terre. On l'accepte ou on subit les foudres de cette culpabilité justement.

Donc ce jour... J'ai trouvé la porte de sortie de mon enfer depuis 40 ans. Bon faut que ca fluidifie pendant quelques mois, mais j'ai pigé la leçon.

Un enfer ? Quoi Dereeper, toi en enfer, tu te fous de nous ? Certains jugent que je n'ai pas à me plaindre en comparaison de la masse d'humains sur terre. Oui et non. Quand on est en prison, on l'est, quelque soit le métal des barreaux.

Que dire de plus ? Dieu ne joue pas avec de l'a peu près. Tout est incroyablement parfait une fois qu'on a pigé les règles. Le mécanisme de la matrice et la dialectique avec l'être humain et son pouvoir de création, c'est juste sacré tellement c'est génial.

Voir fonctionner l'intelligence supérieure est le plus beau des spectacles que je connaisse. Il ne reste qu'à se courber.

Ce qu'il y a de plus extraordinaire c'est de découvrir que les solutions aux problèmes les plus complexes de l'existence comme la honte toxique, la haine, la culpabilité de soi, les peurs, tous ces trucs qui bousillent la vie de centaines de millions d'occidentaux, les solutions sont si proches de nous, cachées juste derrière une simple logique qui nous arrache la gueule au point qu'on préfère lutter contre pendant 40 à 60 ans et rater nos vies.

Planquer la clef de la liberté derrière l'endroit où on va le moins, c'est un jeu du chat et de la souris. Pour moi en ce moment, c'est le levée de rideau. Tout l'aveuglement saute depuis quelques semaines. La matrice s'ajuste derrière dans la matière. Une nouvelle vie démarre.

Il existe une backdoor à TOUS LES SYSTEMES y compris TOUS LES PROBLEMES ET MALADIES PSYCHOLOGIQUES. La perfection n'est pas humaine donc la backdoor est inévitablement présente partout. Cachée mais présente. Je pense que Steve Jobs et Tony Robbins que je n'aime pas l'ont trouvé car j'ai trouvé dans leur déclaration la trace de ma réponse. APPLE est devenu l'entreprise la plus puissante financièrement de toute l'histoire de l'humanité et Tony Robbins est devenu le coach le plus riche de l'histoire également. Ca m'arrache la gueule de le constater car la PNL et le willpower à l'américaine, le mental qui en impose à l'inconscient, c'est pas ma came, mais le succès de Tony...c'est... logique !

Car oui, il existe une autre logique de vie que chier de la merde comme on fait tous, soit en se mettant à 4 pattes dans la matrice, soit en volant, manipulant, détournant, arnaquant les clients comme entrepreneurs. Combien de produits aujourd'hui ne sont que du vent ? Combien de ventes ne peuvent avoir lieu que parce que les clients n'achètent qu'en étant manipulés ? Une écrasante majorité. Combien de services inutiles qu'on consomme en travaillant alors que fondamentalement on n'en a pas besoin ? Combien de béquilles pour compenser nos psychologies faibles qui nous détruisent à petit feu, avec l'aval des scientifiques et médecins ?

Combien de richesses sont volées sur terre ? La majorité ! Via le socialisme et les dépenses des Etats, les interdictions et les autorisations...

Au milieu de tout ca, un mec comme Steve Jobs a révolutionné le contact entre humains. Il n'est pas besoin d'être Steve Jobs pour vivre en arrêtant cette merde, cet argent facile qui nous détruit à long terme. Tous les raccourcis et les choix doux sont un piège à long terme. TOUS.

Mais pour cela, il faut dépasser la culpabilité et la honte toxique, les peurs et les haines... Beaucoup s'aventurent dans le pardon. C'est du pipo. Souvent le pardon sert à refouler plus profondément ce qu'on fuit déjà... genre on en a pris plein la gueule et il faut dire merci je t'aime quand même hahahahaha... je te pardonne mon frère... je te rends ce que tu m'as fait... c'est sympa. Ca fait du bien. Mais ca désactive pas le bordel à la racine. Faut pas prendre dieu pour un con...

Non, la clef de Steve Jobs, de Tony Robbins, la clef qui vient de m'être donnée, que je vais devoir porter avec dignité n'a rien à voir avec le pardon. Je vais devoir montrer à mon tour à mon petit niveau qu'il est possible de vivre sans chier de la merde dans mon sillage, qu'il est possible de se connecter à la matrice avec du sens... sans se paumer dans les fausses causes qui sont devenues un business anti culpabilité. A vrai dire, cette question m'a occupé l'an dernier... je voulais trouver une cause, sauf que chaque cause, je la cassais... comme la question QUI SUIS JE... avant que je pige qu'il n'existe aucune cause dans la matrice puisque la matière n'est qu'un support pour nos créations et nos mirroirs. La guerre est pas là... Je m'étais gourré de pays hahahahaha

Ha, cela me brûle de confesser cette leçon que les dieux viennent de me donner, mais je conserve l'exclu pour mes clients du groupe STRATEGIE DE VIE PRO ET PERSO. Désolé. C'est un deal que j'ai passé avec 20 personnes.

Charles

Lu 810 fois Dernière modification le mardi, 24 septembre 2019 07:12

Voir tous les articles de