Jouer ou non au syndrome d'Adolf Hitler - le choix de la matrice ou de la maturité pour trouver son chemin dans la vie

Trouver son chemin dans la vie quand l'énergie s'y invite par effraction

Combien de fois ais je souhaité avoir été incarné dans une vie de monsieur tout le monde qui me fait horreur, à faire des cercles de 50 mètres autour de ma maison et de ma famille. Le vie de monsieur Michu dont je me moque gentiment depuis une décennie a des avantages certains dont je suis jaloux.

Quand tout est sous contrôle et bien chiant, les chocs de volatilité sont faibles.

La paramètre que nous les humains devont affronter, c'est quand les âmes, la partie qui agrège l'énergie entre les atomes qui est vide et en même temps pleine de fréquences et d'ondes et d'informations, commence à s'activer pour faire les exercices qu'elle est venue vivre.

Le moins qu'on puisse dire, c'est que cela fout la merde grave dans l'emploi du temps.

Plus l'âme est intense et puissante énergétiquement, plus les dossiers sur la table sont denses et grosso modo, plus on en chie.

Gare à celui qui ne veut pas jouer le jeu, les coups de bamboo du pseudo hasard pleuvent jusqu'à ce que nous retrouvions le droit chemin qui n'est pas logique du point de vue du mental humain.

J'ai tiré un sérieux numéro en ce qui me concerne. Tout mon entourage proche en a bien conscience.

Il y a une question qui me tarabiscote depuis une décennie, une question définitivement très éloignée de la vie de Monsieur Michu, mais qui pète bien la couille à tous ceux qui se reconnaîtront dans mon introduction.

 

Doit on fuir ou vivre et ressentir ce qu'on refoule ?

 

Si on part du principe qu'on matérialise dans le monde de la matière ce qu'on ressent à l'intérieur de soi et que tout n'est qu'une fiction à 100%, alors la matrice va créer des situations à l'infini dans le monde de la forme pour nous mettre en situation de ce que nous fuyons le plus.

Et là, la question prend tout son sens.

 

Autour de moi, deux écoles.

 

Ceux qui insistent et tournent dans leur mauvaise expérience à répétition.

Ou mon école, à savoir que la matrice est une tentation et qu'il appartient qu'à nous, énergie adulte, de savoir dire non et repousser la boucle.

Ce qui m'a fortement influencé, c'est Adolf Hitler. Au grand damme de tous les psy, le gars n'a pas eu un balai à chiotte ramoné dans son cul dans sa petite enfance. Il a juste hérité d'un sentiment largement, très largement vécu par de très nombreux petits garçons sur cette planète depuis la nuit des temps, la fureur et la haine face à une mère incompétente, sujet hautement tabou (quoi moi qui aime tant mon enfant... mais oui madame michue, sauf que ce n'est pas l'intention qui compte quand on élève un enfant mais la compétence et la maturité, sinon se reproduire avant d'avoir pigé son karma revient ni plus ni moins qu'à balancer à son enfant les dossiers de nos ancêtres qui nous étaient réservés à nous....)

Seulement, le cher bambin Adolf Hitler, lui contrairement à la majorité... il a matérialisé cette fureur et haine dans la matrice avec une ferveur inégalée...de la destruction à l'âge adulte comme peu l'ont fait.

Et il s'est jamais arrêté. Là est le point clef. Il en est mort.

Comme tous les drogués (drogue au sens large, béquilles telles sucre, alcool, jeux, shopping et j'en passe)... qui ont perdu le contrôle...

Ce qui m'a illustré (bien que j'ai amassé beaucoup d'autres occurences de manière à conclure et choisir mon camp) qu'un humain qui revit ses émotions d'enfance refoulée dans la matrice en les mettant en situation, sans les relier à son histoire personnelle de sa petite enfance se retrouve bloqué et ne peut pas évoluer. Il est impératif de faire le lien à l'intérieur de soi, chaque vie étant unique.

Chialer pendant des mois et des années quand on est triste pour épurer son chagrin ne mène nulle part. Cela revient à jouer à Adolf Hitler...

Que se passe t il quand une nouvelle occurence apparaît, une nouvelle mise en situation (excusez moi, dans le langage de Monsieur Michu, un nouveau coup du sort...) ?

Ces situations sont souvent hautement toxiques pour nous et souvent inoffensives pour nos voisins de galère sur cette terre, car pas concernés par la problématique.

J'ai fini par penser que ces occurences sont en fait des tentations, dans lesquelles nos enfants intérieurs non parentés par manque de maturité et démission de nous mêmes, nous font plonger.

Un individu qui est entré en phase de maturation et de reparentage a suffisamment de conscience pour reconnaître AVANT le résultat final de l'occurence (donc l'expérience d'un nouveau coup du sort et du hasard hahahahaha) que cela va mener droit aux plaies intérieurs et qu'il faut donc savoir dire non dès le départ en ne jouant pas la partie.

Personnellement, en 2019, j'ai pratiqué cela pour la première fois dans deux de mes sujets très lourds, les gens qui me ruinent ma vie quand ils sont refoulés et partagent leur merde intérieure sur le réseau quantique au lieu de la garder pour eux, ce qui vient me heurter violemment en se superposant sur mon système émotionnel propre avec ma télépathie envahissante et deuxième terrain adoré de mon enfer... dans mes transactions immobilières dont je porte manifestement un karma très lourd.

Avant il me fallait des mois avant de couper les liens toxiques et nocifs avec ces personnes et des semaines à expérimenter des transactions immobilières foireuses avec d'incroyables forces de frottement que n'importe quel statisticien de base trouverait hautement improbable si ce n'est impossible en analaysant ma série complète d'occurences.

J'ai donc commencé à couper et dire non. A agir comme un adulte qui saisit qu'à l'intérieur une énergie enfantine immature me fait plonger à deux pieds dans un nid de frelons (excusez moi, qui me fait vivre à répétition des mauvais coups du sort...)

Autour de moi, j'ai plusieurs gars qui ne peuvent pas s'empêcher de s'emmêler les pieds dans le tapis des gens voraces qui viennent se servir en énergie par exemple. Ils se retrouvent vidés presque systématiquement.

Bien souvent à l'origine, il y a un parent vorace, une mère ou un père qui a pris l'habitude de se servir de son enfant pour recharger ses batteries perso. A l'âge adulte, l'enfant pile d'énergie, ne parvient pas à faire d'autres choix amoureux en dehors d'un partenaire qui fait subir le même sort que le parent dans l'enfance.

Je suis persuadé aujourd'hui que ces copains ont l'obligation de dire non à toutes ces rencontres hasardeuses si coincidentes avec leur enfance...

Or ils ne disent pas non, car ils pensent que tant que l'affaire ne sera pas traitée en eux émotionnellement, la matrice leur enverra de nouvelles occurences.

Je pense que c'est un piège, le piège que j'appelle ADOLF HITLER.

La matrice leur enverra une infinité d'occurences tout simplement parce que c'est son rôle.

Elle est là pour nous aider à évoluer.

Et l'une des évolutions majeures dans l'amour de soi, c'est de piger qu'on ne dirige pas sa vie à partir d'un enfant immature, qu'un enfant a besoin de protection et de limites pour pouvoir se construire.

Une des limites consiste justement à ne pas jouer aux jeux à la con qui lui font mal.

Je suis devenu persuadé que ce n'est pas grave la répétition des occurences toxiques. Ce ne sont que des tentations. Tout l'enjeu de nos vies, de nos maturités consistent juste à savoir ne pas jouer, à sélectionner les occurences belles et positives, à choisir le côté lumineux de la vie et à délaisser nos fantômes familiaux du karma si noirs.

Je ne pourrais finir cet article sans évoquer l'autre piège, à savoir qu'il est répandu en Asie que les Monsieur Michu expérimentent leur karma à travers leur âme.

Cela ne peut pas fonctionner cette vision. La structure élitiste du pouvoir mondial depuis plusieurs siècles, royautés et compagnies basée sur le sang, nous le montre.

Personne ne peut contrôler l'incarnation. J'achète pas la théorie du trauma des enfants illuminati. Sur des milliers d'occurences à travers les générations, certains humains finiraient par écouter leur coeur malgré leurs traumas d'enfance imposés et en arriveraient à faire valser leur héritage familiale. Or, là, nous avons une structure très stable depuis 200 ou 300 ans du pouvoir mondial dans des grandes familles à plusieurs milliers d'enfants. C'est impossible de réaliser un tel score. La résilience est une réalité statistique qui doit se matérialiser.

Donc la seule solution, pour comprendre le jeu de la vie, c'est d'accepter l'idée que le karma est attaché à l'ADN et non à l'âme. Nous vivons un karma qui se répète à travers nos lignées familiales en provenance de nos ancêtres. En comprenant cela, les implications sont majeures dans l'analyse de nos occurences dans la matrice.

Charles Dereeper

PS : le chemin est long. Découvrir sa map intérieure pour pouvoir enfin se comprendre et éviter le piège de toutes les pseudos théories du moment qui n'ont bien souvent qu'un seul objectif, protéger le concept papa maman en les laissant intouchables alors même que par définition, il ne peut exister de parents parfaits puisque la marge est si fine entre adhésion, obéissance et respect de la différence dans le cadre de la fixation des limites, concrètement quand le parent di oui ou non pour des raisons bonnes ou mauvaises et surtout vécues bonnes ou mauvaises par l'enfant, à tort ou à raison... penser deux secondes que ses propres parents ont pu réussir l'impossible est une supercherie du mental qui ne peut fonctionner que pour éviter d'avoir mal.

Le chemin est donc long et tortueux quand on veut vraiment la vérité et fonctionner ensuite à l'optimal dans la matrice et sa vie perso. J'ai du créer un chemin perso que j'ai exposé ici http://formation.objectifeco.com/apprendre-ne-pas-rater-sa-vie-charles-dereeper/ tout simplement car les chemins populaires basés sur le mensonge ne me faisaient aucun effet. Je vous invite à prendre en considération que votre vie, nos vies ne sont pas des rasoirs jetables qu'on achète au supermarché du coin et qu'on remplace, cette image étant à peu près la manière dont les humains français se traitent aujourd'hui, en collant une pauvre rustine d'hypnose, analyses et autres sans aucun respect pour les défenses inconscientes dont le but premier est pourtant de protéger. Evidemment, il faut du temps pour apprivoiser une défense.

J'ai un copain, il a fait des sessions ayahuesca, probablement le meilleur moyen dans le grand bullshit actuel d'accéder à une compréhension de soi... seulement, il a pris un peu pour un con son système de défense. Il est rentré et a connu quelques semaines de paix et d'amour... avant que tout se referme en lui et qu'il revienne à la case départ. Il n'existe pas aujourd'hui d'autoroutes permettant de se passer du chemin de la vie. Croire qu'on peut en 6 mois régler le souci de sa vie, c'est comme croire que papa maman ont été parfaits et ne sont responsables de rien. C'est une illusion immature d'énergie enfantine.

Lu 2252 fois Dernière modification le jeudi, 13 juin 2019 21:32

Voir tous les articles de