Le bilan hallucinant de trois mois de régime à base de jus de légumes crus et de fruits

J'ai un mode de vie extrêmement gourmand en vitalité et énergie. Je l'ai choisi. Je ne me plains pas. Seulement, je suis en permanence à l'affût de tout ce qui peut me booster naturellement. Je n'ai jamais bu de café ni touché aux médocs et drogues.

Mon entourage (je dédis cet article à Cédric de www.e-devenirtrader.com) me route tout ce qui touche à ces sujets et qui tient la route. Comme je l'ai déjà écrit ici sur l'impossibilité de tester les stratégies alimentaires en modélisation, il est compliqué de trouver des infos pertinentes. La plupart des émetteurs d'infos sont de basiques nutritionnistes infestés par les normes sociales elles mêmes influencées par l'industrie agro alimentaire et la culture culinaire historique des pays. Ou ce sont des médecins ou des spécialistes à qui le plus petit jugement de bon sens échappe totalement. Les recommandations actuelles sont une énorme catastrophe. Il est devenu presque impossible de faire confiance dans les autorités sanitaires : j'ai écrit ici 10 faits qui m'ont beaucoup perturbé parce que personne n'en parle alors qu'ils sont énormes en terme de conséquences potentielles.

Entre 40 et 50% des populations occidentales sont en surpoids ou obèses. Presque 70% en Amérique Latine comme le Brésil ou le Mexique. Bref, les humains font n'importe quoi et les spécialistes de l'alimentation arrivent avec des solutions qui ne sont que de pures spéculations de leur part, incapables de se sortir du cadre qui foire pourtant dans les grandes largeurs.

Il est évident vu l'énorme échec en cours que si solution il y a, pour optimiser le vieillissement et rester en bonne santé à travers une alimentation adéquate, il est impératif de chercher en dehors des normes, dans les voies underground rejetées par la masse. Si on fait comme la masse, on obtient invariablement le résultat de la masse...

Je me souviens d'une grosse étude pilotée par Harvard, richement dotée où on avait pendant plusieurs mois fait suivre par des pros du sport (fais du sport et tu seras en bonne santé et swelte, vous connaissez tous le refrain), des pros de la nutrition et des coachs. Au bout du bout, les centaines de cobayes qui baignaient dans un univers presque idéal n'avait perdu en moyenne que 7kg si je me souviens bien. Conclusion de l'étude, le souci n'est pas la forme, mais ce qu'il y a au fond de l'assiette, la nature même de ce que nous ingérons. La question n'est donc pas comme le mettent en avant de nombreux régimes alimentaires, le type d'aliments qu'on avale, mais la manière dont ces aliments ont été produits...

 

Dans cette logique, mon entourage m'a signalé le régime des jus de légumes crus et de fruits frais. Vivant sous les tropiques 12 mois sur 12, je suis au contact d'aliments frais de qualité à profusion. J'ai mis presqu'un an à me lancer dans un test. Un vrai test.

 

Je viens de finir mes trois premiers mois et le moins que je puisse dire, c'est que le résultat est hautement explosif.

 

Au bout de trois mois, je n'ai relevé absolument aucun inconvénient contrairement à toutes les autres approches et régimes alimentaires.

 

Les gains en vitalité ont été énormes. En résistance aux maladies aussi. Comme je l'ai dit, je brûle ma vie depuis trois ans. Je voyage tous les deux mois, encaissant 13h de décalage horaires en le Costa Rica et la Thaïlande. Il me faut parfois 2 semaines entières pour recaler mon horloge biologique. La mélatonine est une petite aide, mais cela reste limité. Je me refuse à la moindre utilisation de somnifères. A Bangkok, j'ai une vie sexuelle entre deux et trois plus dynamique que celle que j'avais en France qui était déjà dans la moyenne haute pour la France. Je fais du sport. Je picole du vin. Je bosse beaucoup à gérer mes 4 sociétés. J'encaisse du stress et des chocs de volatilité. Je ne dors jamais assez. Autant dire que j'ai le profil idéal pour tomber. Et je tombe. Je me fais allumer par pas mal de trucs, bactéries en tout genre.

Depuis l'adoption du régime cru, plus rien. Trois mois sans maladie ! Rien que sur ce plan, la démonstration est éclatante.

La vitalité est une sensation. Elle est difficile à quantifier objectivement. Pourtant, le gap a été impressionnant en terme de vitalité. Impossible de douter du coup de boost obtenu.

La peau s'est modifiée en devenant très hydratée.

Je n'ai jamais eu faim. Tout a été toujours très fort en bouche en terme de goût.

 

Bref, la liste des atouts est longue. A vous de tester.

 

En ce qui me concerne, c'est adopté, vendu, plié !

 

En détail, voici ce que j'ai fait.

 

J'ai acheté un extracteur de jus, un omega 8226

omega8226

Ensuite, j'ai lu le petit livre de Norman Walker qui date de 1971 sur les jus de légume. Et j'ai commencé à suivre ses reco. Sa réthorique sur le papier est extrêmement séduisante intellectuellement. Tout se tient. Je ne sais pas si l'avenir scientifique démontrera qu'il avait raison, mais je comprends facilement pourquoi son livre a traversé 4 décennies et continue d'en imposer. Il respire la logique de la vie que tous les occidentaux ont oublié avec leur monde de consommation et leur mode de vie moyennement humain.

 

Il m'a bien fallu un mois entier de tâtonnements. Découper une betterave crue et l'insérer dans le bestio à presser, c'est un truc contre nature, hors norme sociale... Les premières fois qu'on pousse dedans, on sait qu'on est en train d'explorer un vrai truc nouveau. Je suis pourtant devenu un gros amateur d'un jus combo carottes betteraves glacées.

Cela fait aussi très bizarre de ne plus avaler de céréales ou de légumineuses qui sont tant vantées partout. L'énergie est véhiculée par l'eau et non par la matière. C'est une chose de le savoir. Cela en est une autre que de mettre en pratique.

Encore plus bizarre le régime alimentaire qui consiste à ne plus avaler d'éléments solides, uniquement sous forme de liquide. Plus rien de cuit non plus. Les grillades de petits oignons dans de l'huile d'olive première pression à froid, fini !!!

Le plus long consiste à mettre au point les jus qu'on aime, les associations qui marchent. Les crudités qu'on déteste... la périodicité. J'ai avalé des trucs infectes... et j'ai fait des découvertes de goûts nombreuses.

J'ai fini par alterner un jour sur deux betteraves et asperges. Je fais tourner aussi choux rouge contre broccoli. Je mélange des fruits spécialités de la thaïlande avec des betteraves. Je suis étonné par le celeri ou le fenouil.

 

A côté des jus de légumes crus, j'ai blender tout un tas de fruits dans tous les sens. Comme dit Norman Walker, les légumes nettoient le corps, les fruits le construisent. Certains fruits sont rois et ne vont pas dans mon blender. Les mangoustan et les mangues notamment. C'est ma drogue ces deux là. Les litchis fraîches sont aussi dans mon top 3. En revanche, mon combo gingembre, menthe, pastèque, dragon fruit, je le kiffe au moins une fois tous les deux jours !

 

Avec ces différents jus, j'ai mangé des oeufs (au moins 4 à 5 par jour) et du blanc de poulet, cuits pour les deux ! J'ai continué à prendre des omega 3. Et au niveau du sucre, il a fallu que je me complémente avec du miel presque tous les jours. Les dattes, figues séchées et le reste ne suffisant pas, je me suis tapé plusieurs chocs glycémiques avant de comprendre que j'avais besoin de plus de glucides.

 

J'ai continué à avaler beaucoup de fruits secs, noix, noisettes, amandes, noix de cajou, pistaches, graines de tournesol...

 

En toute honnêteté, j'ai aussi picolé environ un tiers de bouteille par jour de vin et deux pots par mois de Haagen parfum caramel beurre salé. Ah si, j'oublies aussi tous les MAGNUM GOLD que je me suis avalé la nuit en période de chasse sur Bangkok à la recherche de gueuses énervées du caleçons...

 

Franchement, je n'ai rien dosé. Presque no limit en quantité. Le genre de régime sympa rempli de saveurs pures en plus. Et j'ai pété le feu comme jamais !

PS : j'ai depuis complété cet article avec celui ci où j'explique comment on peut réduire d'environ 50% la vitesse de vieillissement de son corps avec une solution illégale...

 

Charles Dereeper

Lu 48333 fois Dernière modification le samedi, 02 mai 2015 17:36

Voir tous les articles de Charles Dereeper