Le piège des psy et de la spiritualité

Vivre dans ma peau est très bizarre. J'ai reçu de la part du destin beaucoup plus d'aptitudes spirituels que n'en auront jamais tous ceux qui méditent, font du yoga, des stages, "travaillent" sur eux, mangent bien, picolent pas, baisent pas de putes hahahahaha

...alors que je n'ai jamais rien réclamé, ne suis vraiment pas intéressé et n'ait aucune ambition.

Cette situation en grand écart m'offre une vue assez surprenante de la réalité.

Dans le fond, nous avons d'un côté une nombre incalculable d'écoles de spiritualité ou tout le monde se branle sur des concepts non terriens dans une grande fuite généralisée de la réalité. Je vous invite à vérifier par vous mêmes. Vous constaterez comme moi que 9 fois sur 10, ces gens dits éveillés font tous état de problèmes relationnels amoureux, sexuels ou pognon. C'est à cause de l'état du monde et non à cause d'eux... hahahahaha

Je fuis comme la peste ces personnes car elles s'estiment supérieures au reste des humains de part leurs pensées et pensent pouvoir s'affranchir du job que nous pauvres terriens basiques subissons, à savoir le grand nettoyage émotionnel du karma hérité de nos ancêtres sur 50 ou 100 générations. J'ai pour habitude avec mes petits pouvoirs de donner un bon coup de genou bien sec dans le pseudo édifice de ces spirituels qui nous parlent d'être bien ancré avec des visions et des méditations (du pur bullshit) et je continue de prendre un malin plaisir à les voir s'effondrer en un claquement de doigt. N'importe quel commando, trader, sportif de haut niveau sait que le bullshit ne tient pas deux secondes la pression. On s'ancre en ayant un système émotionnel bien en place et on respecte le fardeau émotionnel de chaque humain car dans le fond c'est la fonction première de la vie sur terre avec on le verra plus bas, le lien. Donc le petit spirituel tout seul expliquant qu'il n'a pas besoin des autres et fuyant la réalité de la 3D qu'il méprise ouvertement, oui, je l'allume. Et comme j'ai des petits pouvoirs magiques, quand j'allume quelqu'un, c'est un tomahawk psychologique qui part car je sais exactement où est la jonction refoulée la plus faible de tout l'édifice.suis très vilain. je sais...

Et de l'autre, d'un nombre tout aussi incalculable, nous avons des psy dont le job premier consiste à tout faire pour éviter de ressentir le choc papa maman de la petite enfance (pour eux mêmes et pour leurs clients), donc à ouvrir les vrais dossiers qui puent ayant un vrai pouvoir d'impacter positivement un changement dans nos vies. 9 psys sur 10 n'ont pas regressé à la petite enfance et dans le fond sont dans un état de refoulement tel qu'ils leur est impossible de vraiment aider les humains dans leur merdier (exemple concret ils n'ont aucune idée de comment désactiver un système de défense inconsciente qui est là pour des raisons évidentes... protéger de papa maman... mais si papa maman sont parfaits, alors plus ne rien colle, mieux vaut nier que papa maman a déconné et accusé le client de faire compliqué... logique sauf quand on ose afficher sur son mur de bureau une plaque de psycho thérapeute...)

Environ 1 sur 10 ont en revanche totalement pigé et oeuvrent comme des artistes inspirants et précieux. Les clients en face emmêlés dans leur problème perso, tournent en rond sans rien résoudre, vu que 9 fois sur 10 il faut aller ressentir ce que le psy lui même ne veut pas explorer en lui et dans le dixième cas chanceux où ces clients ont misé sur un psy fonctionnel, rien ne garantit qu'ils auront le courage de poursuivre l'écrasant chemin qui mène à Rome.

Généralement, quand on regarde à froid ce qui se passe, on constate que tout le monde se jette sur la spiritualité, la 3D, la 4D, l'amour (lequel amour n'existe pas dans leur propre vie et n'est presque jamais en numéro 1 dans l'échelle de décision) ou sur de la théorie comportementaliste qui invariablement déplace le problème en le fixant sur une nouvelle forme, ce qui permet de conserver l'honneur de tous les protagonistes qui peuvent claironner officiellement qu'un problème a été résolu.

Cela reste pour moi une égnime que de voir un mec s'arrêter de cloper ou manger du sucre grâce à du comportementalisme et démarrer la semaine suivante de son "succès" l'alcool ou l'excès calorique ou le sport à outrance pour générer des hormones, passant d'une mode à une autre sans jamais rien fixer à l'équilibre durant sa vie.

Dans mon cas bizarre où je peux pénétrer les systèmes de vie en quelques dizaines de minutes et déterminer en seulement quelques heures les chemins de vies et patterns affectives refoulées à bosser, donc le karma attaché à l'ADN familiale des ancêtres, dès que j'ouvre la bouche, invariablement, c'est l'explosion et le rejet. Je me retrouve à devoir approuver ou fuir les mensonges de mes congénères humains qui sont au final dans la même merde que moi, sauf qu'ils ont un peu de mal à le diagnostiquer...

J'ai envie de donner un conseil dans cet édito.

Si vous êtes paumés (tout le monde l'est) mais surtout vraiment motivés pour en finir avec cet état (un cas beaucoup plus rare vu que papa maman est intouchable et sans le grande nettoyage permettant de dépolariser et d'embrasser l'ambivalence, il n'existe pas de solutions), alors le chemin est plutôt simple.

1 - le lien à l'autre est roi, voire dieu

Harvard l'a d'ailleurs profondément illustré dans une étude de 70 ans où ils démontrent qu'ils peuvent prévoir dès l'âge de 50 ans le futur vieillissement d'un homme et son état à 80 ans en fonction... de son tissu social autour de lui... Pas de régime alimentaire, de sport, de médiation à la con du matin. Non. Les liens affectifs uniquement. Leur qualité richesse profondeur authenticité...

2 - partir à la conquête de son ombre ne peut pas se négocier

Savoir ce qu'on ressent est déjà compliqué. Mais sentir ce qu'on refoule, c'est le sport officiel pour les âmes qui viennent s'incarner sur terre. Elles tentent de faire découvrir le jeu à des humains bouchés qui comprennent rien. Pour découvrir ce qu'on ne sait pas qu'on ressent, mais qu'on ressent quand même soit derrière un refoulement ou pire comme moi derrière des morceaux de personnalité clivés ayant leur propre vie, cadeau bonus des Etats limites, je ne connais aujourd'hui que deux moyens fiables (tout le reste et je pèse mes mots, tout le reste est du bullshit). Le premier est l'ayahuesca pour percer et voir derrière le mur du refoulement. Le deuxième est la lecture des évènements et occurences dans la matrice qui crééent notre réalité au quotidien pour nous faire bosser en jouant le ping pong âme / mental de terrien... excusez moi, la dialectique du moi et de l'inconscient en langage de chez les pros...

3 - piger comment négocier les conflits intérieurs et finir par s'aimer soi même

Je ne sais pas si vous avez déjà tapé dans google des requêtes sur ces sujets de l'amour de soi où règnent la médiocrité des psys, les vendeurs assoiffés exploitant l'aveuglement des humains en souffrance et les madame michues avec 3 neurones maxi connectées en même temps sous les cheveux, on en a pour notre argent, mais quequette pour les solutions. Que vous dire ? L'humanité se refile de générations en générations des problématiques émotionnelles (c'est à dire qu'elle se reproduit AVANT d'avoir traité les merdes familiales, passant aux enfants le triste flambeau) via le système de parents intérieurs introjectés qui tabassent l'enfant intérieur à l'insu de la conscience de l'individu, souvent 24h sur 24. Faire transiter la loi intérieure héritée des parents introjectés vers une éthique consciente adulte, équilibrer cela avec les blessures de l'enfant irrationnel qui est parfois assez wild et presque toujours immature, dont on ne voit pas toujours ou presque jamais les agissements, se désaxer de tout ce petit monde pour émerger et décider avec une vision large en tant qu'humain mature, enfin savoir être présent à soi et à la vie sans utiliser le mental, c'est un long chemin très long chemin.

Je crois qu'il existe deux grandes cruautés dans ce bas monde au delà du physique attractif ou repoussant.

Au moment de la naissance un flash efface toutes les datas et le jeu de la vie consiste à redécouvrir au fur et à mesure, donc à se rappeler... sauf que certains comme moi et d'autres dans mon entourage et sur terre, n'avont pas un effacement total. Il susbsiste des morceaux antérieurs. Du coup, on ne part pas à zéro et on va beaucoup beaucoup plus vite. Imaginez un patrimoine génétique incarné dans de nombreux pays du monde. Comme par hasard si vos ancêtres ont ces caractéristiques et que vous êtes pas fermés totalement aux mémoires transgénérationnelles, alors vous vous retrouvez dans votre vie à parler 4 langues sans que cela vous ait demandé beaucoup d'efforts... et sans savoir pourquoi... le pire étant les enfants de 5 ans n'ayant jamais voyagé et qui font état dans les hôpitaux spécialisés américains d'aptitudes linguistiques qui défient le rationnel... genre ils communiquent dans plusieurs langues de pays qu'ils n'ont jamais visité et avec aucun lien familial... là, l'idée n'est plus de croire ou pas croire au karma, mais de piger comment il marche.

La deuxième cruauté, c'est l'aptitude à modifier son état de conscience pour comprendre ce qui se passe en nous, pour savoir se concentrer et observer. Pour certains, bien éduqués comme il faut par leurs parents, donc bien obéissants surtout quand ils sont pas d'accord hahahahahaa, la difficulté de sortir du mental est énorme. Du coup il voit que dalle ou presque.

C'est dramatique car sans concentration profonde, on ne peut rien faire de soi.

Pour d'autres bénis par les dieux comme moi, il est possible d'être en état modifié de conscience en moins d'une seconde, voire de vivre en parallèle une présence partielle dans la matrice avec des humains tout en étant en même temps ailleurs (dans mon cas, les crises de télépathie se traduisant par des douleurs physiques assez violentes, je n'ai pas trop eu le choix que de devoir traiter les soucis tout en maintenant une facade quand je suis avec des gens... certains m'ont vu faire car sensible aux ondes et à l'énergie émise mais une écrasante majorité n'a jamais capté que j'étais barré ailleurs même si en face d'eux physiquement), mais surtout, je peux rester pendant 5 heures par jour voire 10 heures par jour dans cet état là où le mec normal va peiner à tenir 10 ou 20 minutes après des longues années d'entrainement de méditation (surtout quand on médite le petit doigt en l'air et les jambes pliées pour avoir mal hahahahhaa)

Alors vous pourriez vous dire que c'est injuste, mais que nenni. La matrice est parfaite.

Non sérieusement, quand on a pigé la matrice, c'est souvent avec les larmes aux yeux qu'on parle de cette intelligence absolument folle qui oeuvre au quotidien pour faire tourner cette drôle de machine qu'est la vie sur terre. Tout est parfait, même les expériences les plus pourries qui sont souvent que la résultante de notre aveuglement nous rendant sourds aux signaux.

Il y a vraiment une règle, c'est que les âmes tapent généralement sur notre gueule d'humain bouché que progressivement. Certes des cas rares existent où des mecs prennent un wagon dans la gueule dès le départ, mais la plupart du temps, on est bouché jusqu'à ce que la douleur devienne suffisamment forte pour qu'on commence à écouter... alors que le message est déjà passé depuis fort longtemps.

Donc en toute perfection, si un mec comme moi se souvient dès la petite enfance de beaucoup de choses puis carburent ensuite avec un moteur V12 Bi turbo de 1000 cv sous le capot, la seule chose que vous pouvez conclure, c'est que pour équilibrer cela, j'ai tiré un challenge à relever à la même hauteur. Mon challenge était tellement super que j'ai du assembler un team de 10 personnes pour trouver la solution, sachant que personne ne comprenait rien de ce qui m'arrivait. J'ai du allouer entre 3 et 7h par jour pendant 2 ans pour trouver ma porte de sortie... 

Oui je peux résoudre encore une fois en quelques heures les problèmes les plus intenses de Monsieur Michu qui n'y arrivera pas à 70 ans passés. Mais rassurez vous, je me suis fait allumer. Je ne crois pas qu'il existe une seule vie sur terre où on se fait pas allumer. D'ailleurs dans la plus grande perfection, les sociopathes qui ne sentent rien et ont donc le sentiment d'impunité... trainant souvent néanmoins dans leur sillage une odeur de merde, de vol et de sang. Invariablement, ils font des enfants et ses enfants subissent de plein fouet leurs parents sociopathes. Mort précoce. Maladie et j'en passe, les enfants traduisant dans la matière le problème des parents.

Personne n'échappe car c'est tout simplement le jeu de la vie humaine sur terre au delà de Darwin de mes couilles avec le chaînon manquant qu'on est tout seul dans l'infinité de l'espace et la propagande mondiale des élites sur l'histoire de l'humanité.

On n'échappe pas à la matrice du jeu de la vie sauf les âmes noires qui équilibrent l'amour sur terre par la destruction et qui ont pour mission de nous drainer par le bas. Par polarité, ces personnes se font récompenser quand elles font le mal et se font probablement allumer quand un semblant de bon émerge dans leur vie de salopards sponsorisés par le système. En même temps, il ne faut pas les rejeter car leur fonction est primordiale sinon la vie sur terre ne pourrait pas fonctionner. Les bourreaux sont là pour nous faire souffrir et apprendre. Sans douleur, personne n'avancerait jamais.

Donc en un mot et un seul, mes frères de galère, nous sommes tous ensemble dans ce bordel qu'est la vie. On patauge dans un marécage qui ressemble à la jungle de la guerre du Vietnam. Les paillettes n'existent pas même s'il vaut mieux chialer assis dans sa Porsche qu'à la station de métro Barbès... et que le 5 étoiles rend la sauce moins piquante bien qu'il y ait toujours un prix à payer. C'est en cela qu'on quitte l'enfer, dès lors qu'on peut voir en toute chose les avantages et inconvénients.

Pour moi le cas le plus extrême est Philippe Di Pozzo, l'histoire derrière le film INTOUCHABLES. Le gars décroche la vie 5 étoiles jusqu'à 40 ans et l'amour fou d'une femme pendant 10 ans. La femme meurt. Lui se fout la gueule en l'air. Et c'est parti pour 25 ans de chaise roulante. Il parvient à sortir par le haut et vend 55 millions de ticket de cinéma pour un film d'amour de 2 heures, soit au bas mot une génération de 110 millions d'heure d'amour chez ses congénères humains. Je continue de penser qu'il y a eu des signaux qu'il n'a pas entendu avant ses 40 ans et en même temps, c'était prévu comme cela depuis le départ. Il fallait qu'il soit sourd pour vivre son accident puis inspirer 110 millions d'heures d'amour au cinéma. Si on prend en compte les rediffusions TV, on parle de plusieurs centaines de millions d'heures de sentiment d'amour et d'humains touchés profondément. Evidemment, personne n'a envie de se taper 25 ans de chaise roulante pour pouvoir filer des centaines de millions d'heures d'amour sur terre. Mais grosso modo, le mécanisme est toujours le même.

Euh Philippe MISSION ACCOMPLIE hahahahaha. Toutes mes félicitations ! Si c'était à refaire, vous signez toujours en connaissance des moyens employés pour obtenir le résultat ?

Mon petit doigt me dit que la motivation ne sera pas vraiment là... vos 7 ans cumulées passées à regarder le plafond de votre chambre d'hôpital a quand même du vacciner une partie de vous sur l'incarnation...

Donc pour conclure.

Ne vous laissez pas appâter par les mirages de la guérison rapide et magique, de la spiritualité qui ne vous protègera en réalité jamais du job émotionnel à traverser, de l'analyse mental qui comprend tout et soigne que dalle. Choisissez le long chemin ingrat et solitaire du nettoyage. Tout n'est qu'émotions, vibrations, ondes et fréquences. Tout le reste n'existe pas. Ce chemin à la dure, j'ai eu la bonne idée de me filmer pendant 2 ans dans une succession d'update ici http://formation.objectifeco.com/apprendre-ne-pas-rater-sa-vie-charles-dereeper/

Il paraît qu'on a tous signé avant de naître. Souriez Cheesse...

Charles, rescapé encore vivant

Lu 1854 fois Dernière modification le jeudi, 20 juin 2019 07:04

Voir tous les articles de