Les bienfaits du massage - je fais trois séances mini par semaine pour la gestion des émotions et des muscles

Ce qu'il y a de bien à Bangkok, c'est qu'on peut se faire masser dans tous les sens et sous toutes les coutures pour la modique somme de 7 euros l'heure !!! Evidemment, si vous êtes riche, vous pouvez aussi vous payer un massage à l'huile. Il faut rajouter 5 euros environ, soit 12 euros de l'heure !

 

Du coup, j'ai établi un budget d'environ 25 euros par semaine et je me fais masser en masse... cela fait partie de mon art de vivre, intégré à mes routines quotidiennes.

 

Les bienfaits sont énormes. 

 

Dès que je suis mal luné, que j'ai une baisse d'énergie ou que je n'ai pas assez dormi, je me colle un massage.

Après chaque session d'une séance de muscu suivie par une séance de cardio, je fais également un massage thaï à base d'étirements et de pressions musculaires. Cela me facilite grandement la récupération. J'en suis d'ailleurs arrivé à un stade où mon corps est dépendant de ces phases de récup. Si je ne suis pas en Thaïlande mais au Costa Rica, j'ai toutes les peines du monde à enquiller 5 séances par semaine de sport d'affilée. Je suis courbaturé et j'ai moins la patate.

Les massages m'ont rendu également faignant. Je dois confesser que je gère tous mes chocs émotionnels depuis un an et demi à l'aide des massages. J'évacue les émotions par ce biais. Avant, pendant 20 ans, je me suis pris la tête à analyser, comprendre, gérer tout ce qui déconnait. Désormais, privilège de l'âge, je ne me fais plus chier avec rien. Dès que j'ai une couille qui me perturbe, je file en bas de chez moi me faire masser. Quand je ressors au bout d'une heure, il n'y a tout simplement plus de couille. Tout a disparu. Je ne sais pas où, mais la vérité, je m'en cogne de savoir où. L'important, c'est de se sentir bien et léger.

 

Le massage, c'est rapide, efficace et pas cher selon les pays. Il paraît en plus que cela doit faire partie des 10 habitudes de gens qui vieillissent longtemps et en bonne santé. Car le massage agit sur de nombreux plans et au final, on gagne sur tous les tableaux.

 

Je me souviens de mes débuts. Me coller nu devant une masseuse m'indisposait. Bon, maintenant, après des années de vie en Thaïlande, y a tellement de femmes qui m'ont vu à poil que c'est devenu un non évènement. En plus, au début, je ne me sentais pas à l'aise de me faire tripoter par une inconnue. Cela m'a freiné bêtement. Désormais, quiconque me masse, me donne son temps et son énergie, est digne de mon plus grand respect. Je trouve cela même incroyable que des femmes donnent autant. Le seul cap que je n'ai jamais passé, c'est le massage par un homme. Ca, je bloque. Impossible pour moi. Je ne me fais palucher que par des femmes, même les plus grosses masseusses obèses s'il faut, mais pas un homme. Chacun a ses limites.

 

Charles Dereeper

 

 

Lu 3082 fois Dernière modification le samedi, 15 mars 2014 16:18

Voir tous les articles de Charles Dereeper