Maitre de son esprit, de son corps, de son temps... sinon, cela ne marche pas les gars...

Le jour où par hasard, j'ai décidé de lancer mon groupe privé de STRATEGIE PRO et PERSO, ce fut une bonne inspiration. J'y ai découvert d'autres humains que mes relations habituelles et moi même.

Dans le cadre d'une volonté de perfectionnement et de fluidité.

Plonger dans l'univers des autres permet de progresser soi même à la vitesse de la lumière.

Les 3 causes d'échec qui reviennent en boucle sont l'esprit, le corps, le temps.

Commençons par la maîtrise du temps, le paramètre le plus important de la vie d'un humain.

La plupart des occidentaux rêvent d'argent en ayant l'illusion que l'argent achète la fin des problèmes. Rien n'est plus faux.

La fin des problèmes commence le jour où on reprend le contrôle de la manière dont on dépense son temps, la manière dont on alloue cette ressource si précieuse, beaucoup plus précieuse que l'argent.

Quand j'ai invité mes chefs d'entreprise et free lancers à prendre un tableau EXCEL pour noter les dépenses temps et y réfléchir, puis agir en conséquence de ce qu'ils voulaient... ce fut un large échec !

Tous les humains peuvent comprendre la phrase précédente. Mais très peu, très très peu sont en possibilité de concrétiser cette phrase.

A peu près tous perdent le contrôle de leur temps VIA leurs émotions, les ambiances, les influences de l'entourage qui sont parfois ou souvent destructrices, les pulsions...

Maîtriser son esprit et donc les émotions est l'étape suivante sur le chemin pour tenter de résoudre l'équation du temps.

Aujourd'hui, nous vivons dans un monde de rustine où les gens veulent des solutions immédiates et rapides (pas chères aussi) à leurs problèmes, quitte à ne rien comprendre, dès lors que cela marche.

Les thérapies TCC et l'hypnose ou le tapping et j'en passe règnent en maître presque absolu.

Evidemment, mes clients les plus âgés qui ont le recul m'ont tous dit qu'ils en avaient soupé de ces conneries, qu'au final, rien ne pouvait remplacer le fait de gratter le problème sous l'angle émotionnel.

Quand vient le temps de chercher à ressentir sa vie intérieure, tout le monde ou presque déguerpit. Les défenses inconscientes se mettent en route et les voies de garage se multiplient.

Tous sauf ressentir nos émotions, et encore moins, chercher à comprendre les émotions qu'on refoulent, puis à libérer le signal émotionnel.

Donc à ce stade, j'ai appris que si les gens échouaient, ce n'était presque jamais un souci intellectuel, mais une absence de courage et de curiosité vis à vis de soi même.

J'ai aussi pu piger à quel point la majorité ne réussirait jamais sa vie, condamnée à rejouer en boucle ses patterns infinies où les leçons ne sont jamais assimilées.

Quand à maître de son corps et de son énergie, en arrêtant la malbouffe et la casse des hormones, là, pareil, comme le temps, en amont, les émotions et les refoulements drivent sur le terrain les actions pendant que les personnes se rêvent intellectuellement au lieu de regarder ce qu'elles font réellement dans la vraie vie.

J'ai pu grâce à ce miroir apprendre, agir sur moi même, concrétiser ce que je repoussais depuis 17 ans.

Ma productivité a explosé de semaines en semaines. Avant je m'agitais avec beaucoup de déperdition. J'ai corrigé le tir en 2017 et en quelques mois, je me suis retrouvé à gagner mes historiques 20.000$ / 25.000$ / mois en seulement 8 à 10h de boulot par semaine, ce qui m'a ouvert d'énormes perspectives pour le futur.

Cette progression fut passionnante.

Mon objectif désormais consiste à réfléchir comment l'enseigner aux autres.

Paradoxalement, c'est le plus dur !

On pourrait penser que ne bosser qu'à peine 2h par jour pour finir le mois à 20 ou 25.000$ est ce qu'il y a de plus dur.

Que nenni !

Enseigner cela aux autres et leur faire concrétiser la formule de la maîtrise du temps, de l'esprit et du corps est bien bien plus élitiste que gagner soi même de l'argent à un niveau satisfaisant.

Drôle de monde !

Charles Dereeper

Lu 430 fois Dernière modification le samedi, 16 septembre 2017 07:13

Voir tous les articles de Charles Dereeper