Réduire de 50% la vitesse de vieillissement de son corps, c'est possible, mais c'est un peu secret et ... beaucoup illégal !

Vous êtes vous déjà mis à rêver que la biotech progresse suffisamment vite pour vous éviter en partie la punition du vieillissement de votre corps après 40 ans ?

 

Si comme moi vous commencez à voir "votre machine corporelle" fatiguer, récupérer moins vite qu'avant, nécessiter quelques réparations et entretiens moteur un peu plus fréquemment que par le passé, cet article va vous exploser la cervelle à moins que vous ne connaissiez déjà la solution que je compte m'appliquer !

 

Je vais vous raconter ici une longue histoire qui s'étale sur 6 mois. 6 mois de recherches, de traque de la vérité planquée par les riches, de ce monde à deux vitesses qui ne me plaît guère mais avec lequel je commence à composer et à me détacher, maturité oblige... Lire ma dernière synthèse On n'est jamais autant libre que dans l'échec

 

 

Il existe bien une solution pour freiner le vieillissement d'environ 50%, ce qui est énorme.

 

Plus on attaque tôt, plus on conserve sa jeunesse longtemps, ainsi que sa santé. Je suis déjà en retard à 41 ans. Il faut démarrer à 35 ans idéalement.

 

La variable santé, je me suis déjà exprimé sur mon blog du Costa Rica dans cet édito synthèse, je la contrôle avec succès. J'ai arrêté d'être malade pendant 5 ans quand je m'y suis mis sérieux. J'ai fait un break pour cause de gros chagrin pendant 2 ans où je suis parti en couille. Les maladies sont revenues.

 

Il y a un an, j'ai voulu stopper ma glissade et reprendre le contrôle de ma santé. Et hop, même cause, même effet, les maladies ont disparu totalement à nouveau. Je n'ai plus jamais mis les pieds à l'hosto, preuve il en est une énième fois que notre comportement (alimentaire, stress, sommeil essentiellement) est le principal déclencheur des maladies.

 

Mais il y a environ 6 mois, j'ai compris que je ne controlais absolument rien de la variable vieillissement. En clair et en un seul mot, j'ai échoué à freiner le vieillissement malgré tous mes efforts.

 

Or...

 

Oui, il y a ce "or" qui restait dans un coin de ma tête, je constatais chez certains des succès dans l'art de ne pas vieillir trop vite.

 

Au début, je me suis rassuré comme tout le monde. C'est génétique... Ce n'est pas moi. Tant pis, je ne suis pas fait commes les meilleurs, je n'y peux rien...

 

Mais cela fait 22 ans que je bosse dans l'univers de l'information. J'ai aussi vécu en full time pendant des années dans 3 pays  de trois régions du monde totalement différent, Europe, Latino, Asie avec 3 normes sociales différentes et 3 pipo politiques différents. Autant dire que mon radar est assez perfectionné pour déceler ce qui ne tourne pas rond. J'ai vu trop de trucs. Je pense mécaniquement système !

 

Tout a donc démarré il y a 6 mois.

 

J'ai pris tous les acteurs de Hollywood. Nous assistons en ce moment à un phénomène intéressant. Tous les "bankables" ont 40 ans et plus, voire 50 ou 60 ans. La prime à la jeunesse et à la beauté a disparu, ce qui représente bien un changement de valeurs avec l'âge moyen des occidentaux qui ne cessent d'augmenter.

 

Or tous ces gars ont des physiques impressionnants. Daniel Craig dans James Bond, Jason Statham, Matt Damon, Brad Pitt, Tom Cruise qui dépasse les 50 ans... bref, la théorie dit qu'après 40 ans, seuls les physiques secs génétiquement peuvent mettre en avant des plaquettes au niveau des abdos, au grand maxi du maxi, 20% des hommes. Et là, chez les acteurs américains, la distribution du hasard ne semble pas fonctionner puisqu'ils sont carrés et affutés comme des jeunots de 20 ans.

 

Jasom Statham ci dessous

 3136963604 1 2 Wd6Ad4cs

 

Brad Pitt dans sa cinquantaine dans son film Fury avec un corps en état exceptionnel !

bradpitt50ans

 

Je connais le hasard. J'ai passé une décennie à le modéliser. Ce premier constat a commencé à me titiller les neurones. Ce fut mon point de départ.

 

Au début, j'ai cru aux solutions classiques.

 

1 - mise à niveau perpétuelle pour les vitamines

2 - complément en acides aminés et travail musculaire (sans oublier tout particulièrement la glycine, un acide aminé qui pourrait jouer un rôle très important dans la gestion des protéines par le foie en éliminant la partie désagréable...)

3 - restriction calorique autour de 1600 / 1800 calories par jour

4 - supplément en omega 3 pour rétablir la balance vis à vis des Oméga 6 et 9

5 - alimentation tournée vers les anti oxydants type flavanoïdes (chocolat noir, persil, celeri, citron, raisin...) et les produits anti cancer (choux, oignons, ail, myrtilles...)

6 - gestion optimisée des protéines et des lipides (l'enjeu consiste à apprendre à augmenter leur part dans le total de calories quotidiennes, sans augmenter le nombre de calories... tout en maintenant un équilibre de base alcalin, les protéines acidifiant en permanence) et réduction massive des glucides et sucres (arrêt total des céréales et des légumineuses)

 

Bref, j'estimais avoir fait ma part du boulot, surtout si on compare ma formule avec celle des hommes normaux qui sont gavés de sucre et de graisses trans, mais les résultats n'étaient pas là au bout d'un an de cette pratique.

 

Certes, je ne suis jamais malade et j'ai une grosse grosse patate, mais cela ne me suffit pas. Surtout quand je regardais cette world classe élite qui a 50 ans, semblait toujours au top physique.

 

Je voudrais à ce stade faire une remarque.

 

Méfiez vous du mouvement anti aging !

 

J'ai lu récemment un dossier d'une grosse pointure anti aging francaise, qui a vendu beaucoup de livres et des formations. Il est en outre médecin donc il est censé savoir pleins de trucs que moi, sale financier entrepreneur, je ne peux connaître.

 

La vérité, c'est que je peux affirmer aujourdhui que ces gars font du business sous couverture de leurs titres de médecin.

 antiaging

 

Parce que leurs recommandations sont foireuses. Je vous les résume pour vous éviter de perdre votre temps.

 

D'un coté, il explique qu'il ne faut pas consommer trop de protéines animales et faire la part aux glucides de qualité à bas indice glycémique (faut oublier votre idée d'être sec car glucide = graisse. Avalez tous les soirs du riz ou des légumineuses et vous stockez chaque nuit sur vos jolies petites poignées d'amour ...)

 

De l'autre, il explique qu'il faut avoir des muscles quand on vieillit, que la musculation à petite dose est excellente car les efforts brefs et intenses sortent numéro 1 des recherches devant l'effort régulier d'endurance (pourquoi ne pas faire les deux ?).

 

Enfin, il explique que certains acides aminés, les principaux qui aident à construire les muscles (BCAA) sont inflammatoires et qu'il faut les éviter.

 

Et pour finir l'incohérence totale, cette pointure assène que la restriction calorique ou la modération calorique est la clef du vieillissement parce que cela limite l'oxydation notamment.

 

 

Sérieux, de qui se fout on de la gueule ? De vous et de moi directement.

 

Je pense que ce mec n'a aucune idée de quoi il parle. Je ne donne pas son nom parce qu'il fait du business avec différentes personnes que j'apprécie. Il est vraiment connu, respecté et plébiscité par le public.

 

Moi je dis sans aucune hésitation qu'il faudrait qu'il sorte de ses bouquins et qu'il pratique sur son propre corps ses propres recommandations qu'il vend. S'il y a bien un truc certain, c'est qu'on ne peut pas faire de sport ou de muscu raisonnablement sans avaler des acides aminés ou manger beaucoup. Entre les coups de barre, les fringales et le reste, je ne connais personne de 40 ans et plus qui parvient à respecter ces stratégies de restriction, sans complément adéquat pour gérer les protéines tout en avalant des glucides et en faisant du travail musculaire. Lire la page COMPLEMENTS ALIMENTAIRES ici

 

okinawa-centenaire

 

En outre, si on applique cette stratégie, on finit par ressembler à une allumette, grasse et sans muscle, parce que fondamentalement, un occidental blanc n'est pas génétiquement conçu comme un japonais d'Okinawa qui inspire ces modèles de vie. La restriction calorique attaque directement la masse musculaire qui ne demande qu'à se réduire quand on passe la barre des 40 ans... Un corps flasque. En outre, cette pointure passe sous silence toutes les études qui montrent que la restriction en protéines impacte la santé des plus de 60 ans qui synthétisent moins bien les acides aminés.

 

Méfiez vous ! Ca parle beaucoup, mais question tests et validations sur le terrain, on est en plein flou artistique ! Même chez les pros qui interprètent un peu rapidement les données scientifiques de terrain. Quand je vois le niveau de tests qu'on fait sur les marchés financiers et que je compare cela à la médecine anti aging, sérieux, c'est une blague pour l'instant. On est à la préhistoire du anti aging.

 

Clairement ces stratégies anti aging basées sur les paramètres classiques vendent un fantasme que les promoteurs ne s'appliquent pas à eux même pour la bonne et simple raison que cela ne marche pas ou très peu.

 

 

Un bénéfice de +10% n'est pas assez rentable pour se faire chier.

 

Muscle = protéine. Personne n'a encore publié un moyen de prendre du muscle sans avaler de la protéine. Ils sont tous là à donner leurs conseils santé, mais quand les mecs se déshabillent, la gueule des conseils perdent en attrait... Les protéines végétales marchent très modérémment et exigent plus d'efforts à résultats égaux, donc cela impacte votre emploi du temps directement.

 

La construction musculaire, cela passe par de la protéine animale. N'en déplaise à ces médecins qui ont pas du mettre les pieds dans une salle de sport depuis des lustres... La stimulation musculaire provoque en outre un gros pompage de ressources qu'il faut savoir compenser. Je le répète. Si vous appliquez les conseils à la lettre de cette star, on parie combien que vous explosez en quelques mois maxi ?

 

Fin de la parenthèse...

 

Revenons à mes recherches sur la vraie réalité et non sur pipoland qui convient aux esprits apeurés qui paniquent dès qu'on sort de la norme sociale, permettant à des médecins de vendre de l'info verrolée.

 

J'ai suspecté que j'avais déconné à un endroit dans mes recherches anti aging et j'ai rouvert mon dossier.

 

Forcément, j'avais du rater quelque chose. Quelque chose que j'avais peut être déjà lu, mais délaissé, sous estimé, abandonné...

 

J'ai repris tous mes circuits qui m'avaient amené à mes conclusions... et là, je me suis fait exploser la gueule. J'ai vite trouvé où j'avais couillé !

 

Non seulement, j'avais délaissé un paramètre du vieillissement depuis des années, mais j'ai délaissé le paramètre numéro 1, le king, celui sans qui tout est impossible !

 

Son petit nom ?

 

LES HORMONES !

 

J'ai 8 ans d'expériences avec les vitamines, les anti oxydants, la gestion calorique, les minéraux et tout le reste, sauf les hormones ! J'ai réussi à passer au travers pendant 8 ans. Je me demande bien comment. C'est un énorme sujet...

 

A partir du moment où j'ai ouvert le dossier des hormones, tout a commencé à devenir clair. Très clair même !

 

 

Les hormones sont la clef du freinage du vieillissement.

 

La mélatonine et la DHEA sont les plus connues.

 

dhea

 

La DHEA laisse perplexe. Elle est très célèbre mais des études françaises et américaines datant d'il y a 15 ans comme d'il y a un an montre une grosse ambivalence. Des bénéfices qui tardent à se manifester très concrètement et des inconvénients potentiellement avérés. La mélatonine en revanche, la position de la France est injustifiable.

 

Le plat de résistance, c'est la reine, l'hormone de croissance et son valet, la testostérone.

 

J'ai sauté au plafond quand j'ai commencé les recherches sur l'hormone de croissance.

 

On est proche de l'hystérie humaine sur ce sujet.

 

Prenons l'approche française, ridicule comme souvent.

 

Pendant des décennies, on a injecté de l'hormone de croissance en doses massives aux enfants trop petits pour tenter de les faire pousser plus... En plus l'hormone était fabriquée à partir des carcasses de vaches qui ont fini par transmettre la maladie qu'on connait tous à l'homme. Résultat ? Beaucoup de soucis de santé pour les cobayes enfants des années 80 quelques décennies plus tard. Des gros gros problèmes.

 

Ces pseudos scientifiques français déboulent aujourd'hui sur le sujet de l'hormone de croissance et nous explique que c'est super dangereux, une hérésie, que eux, les grands scientifiques de la médecine française disposent de data sur plusieurs décennies pour prouver cela.

 

getropin

 

Accrochez vous bien, je n'ai jamais pu trouver d'interviews qui débattent sur le fond du sujet, c'est à dire une remise à niveau des hormones de croissance qui décroissent avec le vieillissement.

 

Ces scientifiques ou pseudo scientifiques basent tous leurs raisonnement sur des injections massives d'hormones bien au delà des seuils. Comme tous les excès, il y a au bout du bout un carnage humanitaire. Mais en toute franchise, qu'on prenne les hormones ou des vitamines ou quoique ce soit d'autres, à partir du moment où on injecte deux ou trois fois, voire 10 fois les doses normales présentes dans le corps, il ne faut pas s'attendre à du positif. Un verre de vin ca va... si vous picolez une bouteille par jour, au bout de 20 ans, vous êtes défoncés.

 

Les hormones sont donc bannies alors qu'ils n'existent pratiquement aucune recherche à très long terme sur deux décennies par exemple de prises d'hormone de croissance à des niveaux naturels, ce qui est le but du anti aging. On est pas là pour se doper mais pour maintenir les niveaux d'huile au niveau optimal.

 

 

A priori, ils ne comprennent pas ces scientifiques ce genre de raisonnement qui moi, me semble pourtant limpides...

 

Seulement, comme je le disais plus haut, cette incompréhension me paraissait assez louche. Après 20 ans de business de l'info, on développe un instinct... Quand quelque chose est louche et qu'il s'agit d'une problématique collective, cherchez pas deux heures, ca pue l'histoire de pognon et d'oligarchies qui se gavent en corruption pure sur le dos du peuple en lousdé. C'est systématiquement le cas sur presque tous les sujets de société.

 

Les pseudos scientifiques français, peut être bien qu'ils ne veulent pas comprendre le raisonnement basique sur l'hormone de croissance parce qu'ils sont payés pour ne pas comprendre... C'est l'idée saugrenue qui a traversé ma cervelle dérangée... et qui a commencé à se confirmer quand j'ai lu la manière dont était déterminé le remboursement de l'hormone de croissance par la sécu... les paramètres pour être éligible à ce remboursement sont aberrants, 100% dictés par des critères financiers et non médicaux.

 

corruption2

 

J'ai trouvé aussi dans la bouche de scientifiques français des propos pathétiques. Citons un gars qui interrogeait très sérieusement la société de l'intérêt de remettre à niveau les hormones. Dans la même interview, il était ok pour les compléments de vitamines (qui ne sont qu'une remise à niveau des seuils elles aussi). Cherchez la logique. Prendre des vitamines quand on en manque, c'est OK. Des minéraux. C'est OK. Mais non pas les hormones, ca, c'est pas OK. C'est interdit... cela sert à rien. Voilà l'explication donnée... même s'il est avéré qu'on en manque aussi...

 

La question fut donc pour moi de comprendre pourquoi cette histoire d'hormone de croissance était si sulfureuse.

 

 

Qui était dérangée ? Qui perdait ? Pourquoi ?

 

Je suis parti étudier ce qui se passait aux USA sur le sujet, car ce qui est intéressant aux USA, c'est leur côté pragmatique et leur amour de la techno et de l'innovation.

 

Les adeptes du anti aging aux USA tiennent le discours suivant : avez vous déjà mesuré le risque qu'il y a en tant qu'individu à laisser le niveau d'hormone de croissance, de testostérone, de DHEA et de mélatonine regresser massivement entre 40 et 80 ans ? Avez vous saisi les risques santé que vous prenez par cette désinvolture ?

 

Hein ?

 

Ils posent donc la question inverse ! Personne n'est capable de répondre. C'est bien le souci numéro 1 de cette histoire.

 

Il y a bien sûr des détracteurs américains nombreux, mais je vais l'écrire en caractère gras, JAMAIS AUCUN N'A APPORTE UN ARGUMENT RATIONNEL. Je n'ai trouvé aucun argument. Ils passent tous leur temps à dire que c'est dangereux, mais aucun ne produit d'études à très long terme. Il n'existe aucun suivi, aucun test sur un sujet aussi fondamental que le vieillissement et la santé qui en découle avec l'hormone de croissance.

 

Je me suis reposé la question.

 

Pour qui roulent tous ces mecs qui cherchent à faire peur sans apporter de solutions ou de fait scientifiques (toutes leurs déclarations reposent sur des études où les sujets recoivent des doses massives, ce qui est encore une fois très éloigné du but des anti aging) ? Ils sont manifestement payés pour faire peur... Pareil qu'en France. Tiens tiens !

 

 

De très nombreuses personnalités sont sous hormone de croissance

 

Parallèment, j'ai découvert que presque l'intégralité des physiques masculins secs et musclés qu'on peut voir en photos ou vidéos sont sous hormone de croissance. Les sportifs en prennent tous car il est très difficile de détecter un excédent sous forme de dopage (ils oscillent entre 10 et 100 fois les doses normales anti aging, ce qui permet donc de justifier que c'est dangereux...). L'hormone de croissance gère l'insuline et la masse musculaire, donc le pourcentage de graisse des hommes. C'est donc très utile pour les mannequins qui font les couvertures par exemple.

 

De très nombreux acteurs en prennent. Certains l'ont déclaré. D'autres se retrouvent en 6 mois avec une musculature impressionnante pour la préparation d'un film... Là, la réaction est toujours la même. Ah lui, il a ça car il a un coach et du bon matos... mais bien sûr. Un coach magique... !

 

Des business men très connus en prennent aussi comme le fondateur de Paypal Peter Thiel (47 ans) et investisseur précoce de Facebook qui est un très gros Venture Capitalist dans la techno. Il pèse 2 milliards d'euros. Il est à l'origine de nombreux projets techno. Il baigne dans l'excellence humaine, la techno et la science...

 

 peterthiel

 

Que dit il ?

 

Il suit le régime paléo (qui est également mon régime, du juicing avec de la protéine et des graisses adéquates), il limite au maxi les glucides (mon cas aussi) et il prend sa dose d'hormone de croissance  (pas encore, suis méga en retard sur le sujet, mais je bosse ma courbe d'apprentissage à fond... donc bientôt mon cas).

 

Blague à part, entre un médiocre médecin français qui couine que c'est dangereux sans parler de recherches sérieuses en backup et un esprit aussi brillant que Peter Thiel, sérieux, vous misez sur quel cheval vous ? Lire que ce mec est parvenu aux mêmes conclusions que les miennes, alors qu'il baigne encore une fois dans une population ultra filtrée en terme d'intelligence, ce fut pour moi une confirmation rassurante sur mes choix. Il n'y a pas 36 solutions techniquement pour solutionner la difficile équation de la santé, du freinage du vieillissement et de l'aspect visuel.

 

Des politiciens, des metteurs en scène comme Oliver Stone carburent chaque jour avec cette hormone également... bref, une bonne partie de la world élite s'envoit de l'hormone de croissance.

 

 

Comment sait on que beaucoup se shoote à l'hormone ?

 

Il y a un papy body buildé qui fait des pubs dans le journal American Airlines depuis des années. Il a 74 ans et ressemble à un mec de 50 ans en très grand forme. Il a sorti un livre. Son business anti aging dépasse les 100 millions USD. Il a 10.000 clients qui dépense chaque année 10.000 USD, chiffres 2010, car depuis tout est secret... Si lui a 10.000 clients, il n'est pas seul sur le créneau... tous les grands hopitaux ont des filiales wellness et anti aging... je vous laisse donc deviner la taille de cette élite américaine qui a oublié les recommandations des scientifiques...

 

hormone de croissance - docteur jeffrey life

 

L'hormone de croissance coute 1000 USD par mois à vie... La majorité des américains sont obèses et ne soucient plus de leurs apparences physiques depuis bien longtemps. Donc la population qui est capable de payer 1000 USD par mois et qui a un intérêt professionnel ou personnel à le faire n'est pas énorme.

 

Il y a 2% des ménages qui gagnent 250.000 USD et plus par an sur un global de 117 millions. Soit 2,2 millions de ménage capable d'assumer financièrement.

 

Il faut en outre considérer qu'il existe une loi fédérale régulant très très fortement l'utilisation de l'hormone de croissance. Les médecins doivent prouver que leurs patients sont en déficience... la bonne blague... Evidemment, vous l'aurez compris, personne n'est d'accord pour déterminer qui est en déficience et qui ne l'est pas...

 

Sans compter qu'il est impossible d'avoir une idée de la distribution de l'hormone de croissance sur le sol américain avec le marché au noir.

 

Enfin, je trouve particulièrement dangereux d'avoir cette interdiction, car acheter de l'hormone est aussi risqué qu'acheter de la bonne drogue. On ne sait jamais ce que le fournisseur a mis dedans, y compris les fournisseurs officiels qui ne font que du bruit marketing sans volonté de délivrer le produit dont il parle.

 

Une injection d'hormone de croissance représente 333.000 nanogrammes contre 2000 nanogrammes dans les cachets à avaler dont la majorité de l'hormone ne parvient jamais à sa destination, détruite par la digestion en cours de route... ce qui n'empêche pas toutes les grandes marques GNC, Walmart... d'en vendre...

injection hypodermique

 

 

Bref, c'est l'âge de pierre où tout est possible.

 

Les autorités sont comme d'habitude dépassées. Et c'est le farwest du côté des entreprises... Au final, comme dans toute ruée à l'or, les consommateurs non avertis se font niquer dans les grandes largeurs. Obtenir un résultat en tant que consommateur exige définitivement de s'y connaître parfaitement...

 

Plus proche de nous, on a en Belgique francophone une grosse pointure mondiale Thierry Herthogue âgée de 57 ans qui pratique depuis 20 ans les traitements hormonaux. Il a monté une association anti aging composée de 7900 membres dans le monde... Ca fait quand même pas mal d'esprits du secteur convaincus par un truc qui est sensé être ultra dangereux...

 

 thierryhertoghe

 

Dans une de ses lettres récemment, il publiait qu'aucun de ses clients n'est mort ou n'a connu de gros soucis en 20 ans de prescription. Au contraire, ses patients en mauvais état au départ ont des chiffres deux fois inférieurs aux statistiques en terme de problèmes de santé à long terme.

 

 

Cela pose trois gros soucis !

 

1 - il ressort qu'il existe un monde à deux vitesses. En haut, l'élite qui utilise massivement des traitements pour s'offrir 10 à 20 ans de vie en meilleure forme et qui planque ensuite la combine parce qu'elle assume pas.

 

2 - la norme sociale est complètement verrolée. Tous les médias véhiculent des hommes aux physiques ultra "lean" en laissant penser que l'entraînement physique et la génétique sont les responsables de cette situation. Alors qu'il n'en est rien. Ils sont massivement piqués à l'hormone de croissance ou alors très jeunes en dessous de 25 ans au moment où les hormones naturelles sont encore au top. Du coup, quand les mecs normaux commencent à faire des efforts en salle de sport, ils craquent tous parce que les résultats ne sont pas là, alors qu'en réalité, les résultats ne peuvent pas être obtenus par des biais classiques. Je ne parle même pas des compétitions qui sont vérrolées de A à Z. Certains sportifs s'injectent tranquilou 100 fois la dose anti aging... l'hormone de croissance agissant directement sur les protéines en accélérant le métabolisme.

 

naturel

 

3 - toute l'expérience est en train d'être accumulée par des sociétés privées (les fameuses data de suivi des patients que j'aimerais lire) alors que le vieillissement est une problématique mondiale humaine qui exige des réponses vérifiées et indépendantes du pognon. Certaines sociétés ont plus de dix ans de recul avec des données patients. Les rendront elles publiques à terme dans une décennie de plus ? Saurons nous au delà du bullshit manipulatoire si l'hormone de croissance produit réellement des résultats ?

 

 

Alors pourquoi ces élites planquent elles cette histoire d'hormone de croissance ?

 

Je comprends bien quand Daniel Craig pour Skyfall à 46 ans déboule sur un plateau TV anglais et lâche tranquillement qu'il s'est préparé 6 mois physiquement pour obtenir sa silhouette. Cela casserait le rêve s'il arrivait avec sa piquouse du jour dans la main et qu'il nous annoncait fièrement que la biotechnologie fait des miracles aujourd'hui sur les hommes matures...

danielcraig

 

Je ne remets pas en cause l'entraînement qu'il y a derrière. L'hormone de croissance n'augmente pas les performances musculaires par la force de la pensée. Il faut bosser dur. Seulement, l'hormone de croissance permet de réguler l'insuline et donc le niveau de sèche, ce qui est la composante la plus dure en terme de silhouette humaine.

 

Mais pourquoi tout cet acharnement à dénigrer la solution hormone de croissance ?

 

Perso, ma conclusion, c'est que l'hormone de croissance marche. Elle freine le vieillissement d'environ 50% selon différentes sources de terrain. Et elle provoque une santé meillleure. Bien meilleure a priori. C'est là un très très gros souci.

 

 

Qui perd à ce que les gens soient en meilleure santé ?

 

La troisième industrie du monde la plus rentable... la pharmacie... dont la capacité de lobby n'est plus à démontrer (euh pour les innocents, le mot lobby, cela veut dire corruption officielle et autorisée de fonctionnaires ayant un pouvoir de régulation, décision, d'acheteur...). La pharmacie vit de la maladie des gens. Avec des gens en bonne santé, c'est un chiffre d'affaires qui s'écroule. Ces gens n'ont absolument aucun intérêt à ce que des mesures simples de bon sens et productives soient prises pour une meilleure santé. Il en va de leur survie économique.

 

Les Etats qui sont au bord du gouffre avec les déséquilibres démographiques et qui ont absolument besoin que les baby boomers claquent le plus vite possible pour résoudre les équations financières impossibles de l'Etat Providence

 

Autant dire que si aucun test sérieux à grand échelle n'a été entrepris durablement sur cette histoire d'hormone, c'est que les principaux joueurs du monde sont gênés directement en cas de résultats positifs.

 

Voilà pourquoi pour moi, on assiste à un tel acharnement à faire peur. Voilà pourquoi il n'y a aucun débat rationnel possible. Nous sommes en pleine corruption, la sphère privée étant en total accord avec la sphère publique pour nous rendre malade et nous faire crever au plus vite.

 

 

La mauvaise santé de la population est le but.

 

Il y a aucune parano ou théorie du complot derrière cette affirmation. C'est le but ! Que cela vous heurte ou non ! C'est une réalité politique.

 

Prenez le cas de la France. La mélatonine et la vitamine D sont deux piliers qui peuvent améliorer considérablement les statisiques santé des français. La mélatonine a été interdite pendant longtemps et a subi de nouveaux les attaques en 2011 comme je l'explique dans cet article. Quand à la vitamine D, les recommandations par jour sont ridicules ce qui bloquent les fabricants de complexes multi vitaminés. En fait, les autorités ont limité l'utilisation de ces deux produits qui coutent presque rien à des niveaux qui n'apportent pas de bénéfice santé.

 

Pensez vous deux secondes qu'ils s'agissent d'un hasard cette limite juste au dessous des bénéfices ? Oui ?

 

Ils ont fait pareil avec la testostérone en crème !

 

En fait, aujourd'hui, on connaît le cocktail anti aging efficace. Il y a la mélatonine, la testostérone et l'hormone de croissance accompagnée de doses en Q10 et du couple vitamine D avec Omega 3.

 

6 produits.

 

Les 4 plus importants de la liste sont bloqués légalement à des seuils inférieurs à ceux qui déclenchent des bénéfices santé... ou carrément bloqué tout court comme l'hormone de croissance.

 

Est ce un hasard ?

 

Ou une volonté politique claire de détruire la santé des français ! Faut arrêter avec le hasard... 66% d'erreur (4 sur 6), ce ne sont pas des autorités sanitaires incompétentes qu'on a en France, ce sont des escrocs corrompus et incapables de maîtriser les problèmes posés par les courbes démographiques qui exigent des réformes majeures de notre système.

 

 

Exercice pratique pour moi

 

J'ai donc pris RDV dans la clinique anti aging du plus renommée hôpital de Bangkok (le seul qui est noté sur les standards américains en Asie) au mois de juin pour faire un check up et découvrir mes taux d'hormones, vitamines et tout le reste. RDV à mon retour du Costa Rica pour la suite de cette aventure... La plaisanterie du check up coûte 1500 euros !

 

L'Etat français et ses pseudos scientifiques, y a belle lurette que j'ai arrêté d'écouter leurs conneries et de respecter les règles de leur jeu. Et je vous invite à le faire également si vous ne voulez pas finir comme tous les zombies occidentaux qui traînent dans les rues de Bangkok, gras, aux visages hagards, à l'énergie faiblarde... (je ne parle même pas de ce que je vois au Costa Rica où les gringos et les latinos se tirent la bourre à celui qui est le plus déglingué...)

 

Je préfère Stallone qui à 67 ans, ressemble à autre chose. Pour la petite histoire, Stallone s'est fait choper à la douane australienne avec des seringues et des doses d'hormone de croissance. Tout le monde lui a éclaté la tête qu'il se dopait. Il a répondu : ne confondez pas l'hormone de croissance avec les stéroïdes. C'est l'hormone du futur. Dans 20 ans, tout le monde en prendra...

 

Suis pas bien certain que Stallone ait saisi qui jouait la partie en face sur cette question... à moins que Stallone pense derrière le mot TOUT LE MONDE, tous les mecs qui ont du blé et des neurones...

 

Charles Dereeper

Lu 17055 fois Dernière modification le mercredi, 13 mai 2015 23:09

Voir tous les articles de Charles Dereeper