Soigner la maladie de la vieillesse, une obsession du big business américain. Zoom sur tous les projets incroyables en cours

Repousser toujours plus loin les limites de la durée de vie : Une nouvelle obsession !

C’est une évidence, l’Amérique vieillit ! La génération des baby-boomers arrive au moment de la retraite. En 2030, les plus de 65 ans seront environ 69 millions, soit 20% de la population des Etats-Unis. Pour info, ils ne représentent aujourd’hui que 13% !

Vous imaginez  donc  le potentiel économique que cela représente pour les grandes entreprises : des millions de dollars !

Dans la Silicon Valley, défier le temps et trouver des nouvelles formules pour augmenter la durée de vie est devenu quasiment une obsession. Le co-fondateur d’Oracle par exemple, a qualifié la mortalité « d’incompréhensible » ! Ou bien encore, Sergey Brin, le co-fondateur de Google, lui, espère un jour « guérir de la mort » ! Quant à Dimitri Otskov, un entrepreneur russe, il envisage tout simplement de vivre 10 000 ans ! Rien que cela !! D’autres encore, font don de millions de dollars ou dirigent personnellement la recherche pour trouver des solutions à  l’allongement de la vie. C’est dire si ce sujet est inspirant voire obsédant !

Vous allez maintenant découvrir  les investissements et les projets de six« obsédés » de la prolongation de la vie et de l’anti-vieillissement :

Peter Tiel ou la recherche de l’éternité

0910 peter-thiel-sept-2014 1024x576

Co-fondateur de PayPal PYPL, Peter Tiel veut vivre jusqu’à 120 ans ! Il a investi des millions dans au moins 14 entreprises de la santé et de la biotechnologie  axées sur l’extension de la vie. Il a fait don de 3,5 millions $ au chercheur Aubrey de Grey pour créer la fondation à but non-lucratif, Methuselah qui  se concentre sur la recherche de thérapies prometteuses pour la prolongation de la vie.

Google à l’assaut de la jeunesse éternelle

Google-lui-confie-des-milliards-pour-tuer-la-mort article landscape pm v8

Bill Maris, 41 ans, président et directeur associé de Google Ventures est convaincu qu’il est possible de vivre 500 ans ! En 2015, il a investi près de 2 milliards $ dans des entreprises qui travaillent sur le ralentissement du vieillissement, l’amélioration de la longévité et peut-être même sur l’inversion des maladies !

Le secret de la longévité

levinsonart-33-sb04-750

Directeur général de Google Calico, Arthur Levinson, 65 ans, biochimiste  diplomé de Princeton,a investi dans un projet de plusieurs millions de  $ afin de percer le mystère du vieillissement et  ainsi espérer l’inverser. Pour l’anecdote, s’il en ait, Google seul, aurait investi 240 millions de $ dans le projet ! Qui dit mieux ?! Il dirige les efforts de Calico afin de découvrir ce qui contrôle la durée de vie. En fait, le projet de Calico est d’utiliser les connaissances sur la longévité afin de fabriquer des produits médicaux qui permettront aux gens de vivre plus longtemps et en meilleure santé.

Et comment augmenter l’espérance de vie ?

David-Gobel04 DBc

Davel Gobel, 63 ans, co-fondateur de la fondation Mathusalem avec Aubrey de Grey. Il a donné plus de 4 millions de $ pour soutenir la recherche dans le domaine de la médecine régénérative. Gobel est connu pour avoir popularisé l’idée de « vitesse de longévité d’échappement » : l’espérance de vie croit plus vite que le temps qui passe ! Rien de moins !!

L’ADN au service de l’allongement de la vie

maxresdefault 1

Le cinquième personnage de cette saga scientifique s’appelle Craig Venter. 69 ans, connu surtout pour son travail de décodage du premier génome humain. Sa société, « Human Longevity Inc, s’intéresse à l’amélioration de la durée de vie en bonne santé. Venter combine le génome humain avec un séquençage d’ADN de nouvelle génération et de cellules souches avancées pour décoder et corriger les différents facteurs qui contribuent  au vieillissement et aux maladies. Il souhaite aussi créer une base de données humaine afin de prédire les maladies. Tout un programme ! Sa société aurait soulevé  au moins 70 millions de $ pour ces différents programmes.

La transcendance : bientôt une réalité ?

maxresdefault

Martine Rothblatt, 61 ans, adopte, quant à elle, une approche unique et plutôt surprenante concernant la tendance anti-vieillissement. En effet, elle croit que l’immortalité pourrait venir d’un mélange de technologie et de biologie ! Mais comment ? En téléchargeant les « données » d’un cerveau humain sur un programme informatique et en le transférant ensuite dans un autre corps humain. Elle a créé une association à but non lucratif où les gens peuvent déjà stocker les données de leur cerveau mais également les documents numériques de leur vie…..

Comme le dit Craig Venter sur le site de son entreprise, l’objectif principal n’est pas nécessairement d’allonger  la vie d’une manière inconsidérée mais plutôt de la prolonger en bonne santé, en étant performant et plus productif !

Lu 1419 fois Dernière modification le mercredi, 09 mars 2016 08:30

Voir tous les articles de Nicole