La perte de cheveux,  pour les hommes comme pour les femmes, est souvent très préoccupante voire même vécue comme une véritable catastrophe. Jour après jour, la brosse qui se couvre de cheveux peut même provoquer quelques traumatismes psychologiques. L’alopécie touche 40 millions d’hommes et 21 millions de femmes aux Etats-Unis, c’est dire ! Les dernières recherches sont plutôt encourageantes !

 

Présentation

L’équipe du professeur Alexey Terskikh (professeur associé dans le programme de régénération, développement et vieillissement à  l’Institut Sanford-Burnham, Orlando) a développé une méthode utilisant des cellules souches pluripotentes humaines, pour créer de nouvelles cellules capables d’activer la pousse des cheveux humains.

 

12858b0412be7bd0f218b984d72b6997mp

 

Les cellules pluripotentes sont des cellules fabriquées en laboratoire à partir de cellules adultes.

Les cellules souches embryonnaires humaines pluripotentes sont des cellules capables de se développer dans une autre cellule.

Cette méthode donne de bien meilleurs résultats par rapport aux méthodes actuelles de transplantation de cheveux existants d’une partie de la tête à l’autre. Pourquoi ?

Parce que cette approche fournit une source illimitée de cellules provenant du patient et n’est pas limitée par la disponibilité des cheveux existants.

 

getty rf photo of balding man in mirrorplm

 

Explications

L’étude a commencé avec des cellules souches embryonnaires humaines pluripotentes. Elles ont été ensuite placées dans les cellules de la crête neurale. Ces cellules peuvent se développer dans une variété de cellules sur la tête, y compris les cellules du cerveau, des os et des cellules musculaires.

Toujours à partir des cellules de la crête neurale, les chercheurs ont essayé de les insérer dans des cellules dermiques. Ce sont des cellules qui nourrissent la peau et régulent la croissance et la formation du follicule. Lorsqu’elles sont transplantées, ces cellules prospèrent (étude sur des souris sans poils).

 

arton8-621x280cvb

 

Les scientifiques ont bien sûr examiné si ces résultats pourraient être obtenus en utilisant des cellules de papilles dermiques prélevées sur le cuir chevelu d’un humain. Résultat ?

Ces cellules ne sont pas appropriées pour des greffes de cheveux car elles ont perdu leur capacité à déclencher la formation de follicules. Le nombre de poils étant insignifiant.

 

On ne s’avoue pas vaincu pour autant !

L’équipe du professeur Terskikh a développé un protocole pour obliger les cellules souches pluripotentes humaines à se transformer en cellules de la papille dermique.

Cette étude a confirmé la capacité de ces cellules à entamer la croissance des cheveux lorsqu’elles sont transplantées sur des souris.

C’est une première étape vers un traitement à base de cellules pour la perte de cheveux.

 

Et après ?

La suite consistera à transplanter des cellules de papilles dermiques humaines dérivées de cellules souches pluripotentes humaines sur des sujets humains.

 

petit-prince-3nq

 

Les chercheurs comptent sur des partenariats pour finaliser leurs études.

Tous les espoirs sont donc permis !

 

 

Publié dans Blog

Parmi les nombreux produits s’intéressant au vieillissement et à l’allongement de la durée de vie, il en est un qui focalise bien des espoirs, il s’agit de la rapamycine. Découverte dans le sol de l'île de Pâques dont elle tire son nom, (Rapa Nui, nom indigène de l’île), utilisée chez les personnes transplantées en prévention des rejets d’organes, c’est l’un des cinq médicaments ayant prolongé la durée de vie de souris dans les études. Approuvé par la FDA (Food and Drug Administration).

 

Les recherches

A Seattle, des scientifiques qui étudient le vieillissement, font actuellement des tests sur les effets de la rapamycine, sur un groupe de 20 chiens, âgés de plus de 6 ans.

La façon dont ce médicament fonctionne n’est pas encore vraiment élucidée.

Il a été utilisé pendant des années pour prévenir le rejet d’organes transplantés et il a permis d’allonger la durée de vie de certaines espèces comme la mouche des fruits, les vers et les souris.

 

15 i3OO9pml

 

En cas d’effets positifs de ce médicament sur les chiens, les volontaires humains en bonne santé seront sans doute les prochains cobayes !

Si les chercheurs ne maitrisent pas encore complètement les effets de ce produit, ils en ont, néanmoins découvert quelques effets secondaires, soulevant ainsi des questions quant à son utilisation dans la prévention des maladies chroniques liées au vieillissement.

 

Pas à pas

Certains effets secondaires sont déjà connus : à des doses élevées, la rapamycine peut augmenter la glycémie et le risque de diabète.

Il peut également provoquer des lésions buccales, type aphtes.

Les chercheurs craignent que, parce que la rapamycine fonctionne bien dans le cas d’un cocktail immunosuppressif pour les  transplantations d’organes, il augmenterait le risque d’infection !

Mais une étude en 2014 a démontré  qu’un dérivé du médicament semblait renforcer l’immunité humaine à la suite d’un vaccin contre la grippe.

Si les scientifiques ne comprennent pas encore bien pourquoi la rapamycine supprime le système immunitaire dans certains cas et pas dans d’autres, par contre, ils commencent à comprendre comment cela pourrait ralentir le processus du vieillissement. Encourageant !

Toujours dans le cadre des effets secondaires, dans une étude publiée en ligne, les chercheurs de l’Institut Buck en Californie, ont découvert de nouvelles perspectives sur la façon dont la rapamycine inhibe la mTOR (voie de signalisation des nutriments).  

 

Leucemie-le-vieillissement-des-cellules-une-piste-de-traitementbcv

 

Précisons que  la mTOR  est une voie complexe qui joue un rôle essentiel dans la régulation de la croissance cellulaire et organismique.

Cette constatation  pourrait fournir un moyen d’éviter, voir d’éliminer les effets secondaires du médicament.

Brian Kennedy, président de l’Institut Buck, déclare  « notre espoir est que ce travail facilite le développement de thérapies qui peuvent être testées chez l’homme. Il n’y a aucun doute quant à l’efficacité de la rapamycine sur la souris ».

 

Des pistes très encourageantes

Au fil du temps, les cellules sont dégradées par plusieurs facteurs : ADN endommagé, inflammation excessive…Cette dégénérescence ne peut, malheureusement, pas être complètement arrêtée, mais les chercheurs ont trouvé un nombre surprenant de façons de ralentir le vieillissement dans les cellules de levure et autres êtres vivants et le dénominateur commun serait la restriction calorique !

En effet, si vous coupez un peu l’approvisionnement alimentaire, il se passe une série de changements biochimiques qui met le corps dans une sorte de vitesse inférieure, un ralentissement en quelque sorte.

 

fad-diet1trf

 

La rapamycine et les autres médicaments qui semblent ralentir le vieillissement chez les animaux agissent en déclenchant la même voie biochimique que la restriction calorique.

En fait, l’idée avec les médicaments, serait de tromper le corps en agissant comme s’il était à court d’énergie et de le pousser à faire plus d’effort pour sa survie à long terme.

Jay Olshansky, professeur de santé publique à l’Université de l’Illinois et grand pourfendeur des produits non-testés vendus au public, est très optimiste concernant les travaux sur la rapamycine et sur la metformine (anti diabétique, donnant de bons résultats sur le processus du vieillissement).

 

Quelques déceptions…

 

1420539740-8116-cardvv

 

Certains centres de recherche ont misé sur l’étude du resvératrol, un polyphénol présent dans le vin rouge qui semblait porteur d’espoir mais jamais personne n’a été en mesure  de démontrer un lien entre resvératrol et durée de vie humaine.

Steven Austad, chercheur à l’Université d’Alabama-Birmingham, a étudié des dizaines d’espèces pour comprendre pourquoi certaines baleines vivaient jusqu’à 200 ans. Sans véritables résultats pour le moment.

 

…Mais tous les espoirs sont permis

Un certain nombre de chercheurs sont optimistes concernant la rapamycine puisque ce médicament a prolongé la vie de souris de 9 à 14%.

 

18 0ctlvw

 

 Cela a permis également d’empêcher des dommages cardiovasculaires et la perte de mémoire.

Tout  laisse à penser que cette rapamycine pourrait prolonger la période pendant laquelle les gens sont en bonne santé.

La seule autre substance qui a véritablement suscité autant d’engouement auprès des spécialistes du vieillissement est la metformine, un antidiabétique.

Bien que modestes sur les souris, il a donné des résultats prometteurs sur les humains.

 

En conclusion

Il reste évidement  beaucoup à faire dans le domaine de la recherche sur le vieillissement. Travail sur les doses à distribuer, les âges appropriés pour recevoir ces traitements…

Nous aurons peut-être plus d’indices et de résultats dans trois ou quatre ans grâce aux chiens de Seattle !

 

5d22e7db270804ccdgd

 

Recherche est affaire de patience et de persévérance !

 

 

Publié dans Blog

La quête de la vie éternelle et la recherche de la fontaine de jouvence comblent toujours les utopistes. Néanmoins, disons-le, la capacité de ralentir le processus du vieillissement sera la découverte médicale majeure de notre ère moderne !

 

La découverte

 En effet, une étude récente publiée par des chercheurs de l’Université Concordia à Montréal, associés à la société de biotechnologies «  Idunn Technologies « au Québec (Idunn étant le nom de la déesse nordique de la jeunesse), révèle une découverte importante :

Les extraits de 6 plantes contiendraient les meilleurs groupes de molécules anti-âges jamais vues !

L’équipe de recherche a réalisé plus de 10 000 essais à l’écran pour les extraits de plantes qui augmenteraient la durée de vie de la levure.

 

2014-12-03-ogm3acv

 

Pourquoi la levure ? Parce que c’est le meilleur modèle cellulaire similaire aux humains.

 

Les résultats

Au total, les chercheurs ont donc trouvé 6 nouveaux groupes de molécules qui décélèrent le vieillissement de la levure, mais pas uniquement !

Ces résultats offrent de nouvelles perspectives sur les mécanismes chimiques de certaines plantes capables de ralentir le vieillissement biologique ainsi que pour la prévention de certaines maladies liées à la sénescence  comme le cancer entre autres. Passionnant n’est-ce pas !

 

Mère Nature

Voici la présentation des 6  plantes parmi les anti-vieillissements les plus prometteurs :

 

1 L’actée à grappes noires (communément appelée sureau)

 

SUREAUhv

 

2La valériane

 

téléchargementnvb

 

3 La passiflore pourpre

 

passiflora phoenicea 03

 

4 Le céleri

Céleri-branche-vertus-300x225nwx

5 Le ginkgo biloba

 

ginkgo-bilobawxc

 

6 L’écorce de saule blanc

 

ecorce-de-saule-arthrose-rhumatismes-biosantesenior

 

Une écorce miraculeuse : le saule blanc

C’est en effet la molécule la plus puissante pour la longévité décrite dans la littérature scientifique.

Cela ne date pas d’hier ! En effet, au temps d’Hyppocrate, cette écorce, mâchée, était couramment utilisée pour soulager douleurs et fièvre.

Et le meilleur reste à venir : L’étude a montré que cette molécule augmente la durée de vie maximale de la levure de 369% ! Stupéfiant !

Cela représente un effet beaucoup plus important que la Rapamycine ou la Metformine, les deux meilleurs médicaments connus à ce jour, pour leurs effets anti-vieillissement.

 

L’avenir

Ces 6 extraits ont été reconnus non-toxiques par Santé Canada et pouvant  présenter des avantages  pour la santé.

 

plantes-recherches-scientifiquescvcv

 

Bien sûr, les recherches doivent se poursuivre. « Idun Technologies » collabore avec quatre universités pour six programmes de recherche. L’objectif : aller au-delà de la levure, travailler sur un modèle animal et sur deux modèles de cancer.

 

 

Publié dans Blog

Parmi la multitude de produits anti-âge et soin de la peau, il y en a un qui se distingue, c’est le Rétinol. Cela n’a rien d’étonnant quand on sait que les dermatologues, chirurgiens et esthéticiens conviennent  que cet ingrédient miracle a le pouvoir de rendre la peau plus jeune et plus lisse. Que du bénéfice en somme !

 

Mais qu’est-ce que c’est exactement le Rétinol ?

Il est issu de la  carotène. C’est en fait de la vitamine A et c’est le précurseur naturel de l’acide rétinoïque.

Il est, avec la vitamine C, l’acide hyaluronique et les acides de fruits, l’ingrédient le plus efficace contre les rides et la perte de fermeté. Il agit en surface et en profondeur.

Mais il y a Rétinol et…..Rétinol !

Comment savoir lequel sera le meilleur pour stimuler la peau ?

En fait, il existe 3 niveaux de Rétinol. En voici l’explication :

 

1 Le plus bas niveau de Rétinol

Les produits contenant du Rétinol dit « hors cote » ou faible force, se trouvent dans toutes les pharmacies, parapharmacies et autre boutiques de beauté en ligne. En fait, ces formules de faible force convertissent lentement  dans la peau,  le rétinol en acide rétinoïque, le fameux ingrédient actif.

 

 

retinol vertical 145072633

 

La plupart des rétinoïdes sont disponibles sous forme de sérum, meilleure façon pour la peau de recevoir le produit.

Pour quel type de peau ce rétinol faible force ? Tous types de peau et pour celles et ceux qui veulent défier les premiers signes du vieillissement.

A utiliser en soin de nuit pour plus d’efficacité.

Par contre, il est déconseillé en cas d’acné grave et pour  les peaux endommagées par le soleil. Prudence, donc !

 

2 Le Rétinol de niveau médical

C’est le rétinol de niveau « moyen » que l’on trouve dans toutes les officines sans ordonnance. Contient une formule de qualité médicale mais qui convertit  également lentement le rétinol en acide rétinoïque.

D’après Sarah Burns-Eggenberger, auteure du Guide de sélection des produits, il semble y avoir moins de sécheresse et d’irritation avec cette formule dite de « niveau médical » car le produit n’est pas aussi concentré.

La plupart des Rétinol de qualité médicale sont disponibles en sérum, crème ou gel.

 

vitamin-a-palmitate-2pmk

 

Certains de ces rétinol ne contiennent pas toujours du vrai Rétinol mais plutôt du palmitate de rétinol, un ester de rétinol (corps gras résultant de l’action de l’acide sur un alcool avec élimination d’eau).

Voici un « truc » pour savoir si votre produit contient du rétinol ou du palmitate de rétinol : regardez la couleur du liquide, si c’est jaune, c’est du Rétinol !

Pour qui ce rétinol médical ? Pour celles et ceux qui peuvent tolérer une concentration  plus importante de la formule.

Déconseillé pour les peaux extrêmement sensibles. Pas d’imprudence donc !

A utiliser également de préférence la nuit, toujours pour plus d’efficacité.

 

3 L’option la plus forte

Vous l’aurez compris, la 3è option n’est disponible que sur prescription médicale.

Ces rétinoïdes donnent en général des résultats plus rapides (après 12 semaines de traitement environ) car ils sont fabriqués directement sous forme de l’acide rétinoïque.

 

retin-A

 

Le docteur Gregory Buford, chirurgien plasticien recommande « Rétin-A a été la norme pour le vieillissement de la peau, mais il est fort et beaucoup de gens ne peuvent pas le tolérer, il faut toujours l’utiliser lentement !« 

Pour qui ce super puissant Rétinol ? Pour les peaux acnéïques  et pour  celles et ceux qui veulent combattre durablement les effets du vieillissement de la peau.

Déconseillé aux peaux sensibles.

A utiliser la nuit pour plus d’efficacité !

 

736529

 

 

 

« A ses yeux, les rides de la vieillesse formaient les plus belles écritures de la vie, celles où les enfants apprendraient à lire leurs rêves ! »

Marc Levy  « Sept jours pour une éternité »

 

 

 

 

Publié dans Blog

Beaucoup d’hommes, au fur et à mesure qu’ils vieillissent, commencent à perdre leurs cheveux au-dessus des tempes. Avec le temps, la perte se poursuit autour du sommet de la tête et parfois également sur les cotés et à l’arrière de la tête, entrainant une calvitie totale. Ce phénomène est appelé alopécie androgénique.

 

Des solutions existent

La société de recherches médicales Samumed  a testé un médicament, le SM04554, sur des hommes chauves âgés de 18 à 55 ans.

Pour ceux qui avaient frotté la solution sur leur tête, il a été constaté une légère augmentation du nombre de cheveux et de densité du poil sur une période de 135 jours.

Les chercheurs ont pu suivre cette croissance grâce à la macro photographie.

Résultats présentés à l’American Academy of Dermatology à Washington.

 

L’expérience

Les chercheurs ont étudié un panel de 300 hommes, divisés en 3 groupes :

 

Im-calvitie-31chtg

 

 

-      Un groupe de « placebo »

-      Un groupe de « 0,15% »  de SM04554

-      Un groupe de « 0,25% » du médicament pré-cité.

 

Les résultats

Dans le groupe placebo, le nombre de cheveux est passé de 114 à 111,4  par cm2. Donc, chute !

Dans le groupe de « 0,25% » de SM04554, on est passé de 110,8 à 118,5 cheveux/cm2. Augmentation de 7,7 cheveux/cm2.

Les meilleurs résultats ont été trouvés dans le groupe de « 0,15% », aussi étonnant que cela puisse paraitre ! En effet, dans ce groupe, l’augmentation a été de 10,1 cheveux/cm2 (de 104,9 à 115 cheveux/cm2).

Le traitement a duré 90 jours mais le nombre de cheveux a encore augmenté entre le 90è et le 135è jour ! Encourageant n’est-ce pas !

 

30290460-66ed-11e2-acdd-4eb5000349ea-493x340mno

 

Aucuns effets indésirables graves relevés dans les groupes de traitement.

 

Et pour demain ?

Samumed veut pousser ses études sur la perte de cheveux afin d’obtenir  le précieux sésame, à savoir la validation de la FDA (Food and Drug Administration) !

D’après les scientifiques, le SM04554 fonctionne en affectant la « voie Wnt » dans le corps. C’est une voie de signalisation cruciale pour le développement de l’embryon et le cancer chez les humains et les animaux.

Concernant la nouvelle étude, le docteur Adam Simon, médecin-chef au PushDoctor.co au Royaume-Uni déclare qu’il y a très peu de traitements sûrs et efficaces pour la calvitie masculine et que tout développement dans ce domaine est très excitant pour les dermatologues.

 

Prudence !

Comme il y a peu de traitements efficaces pour la perte de cheveux, les gens se tournent souvent vers des produits comme la Finastéride ou le Minoxidil.

 

Pic-dysfonctionnement-erectile-signe-600-281mdo

 

Mais attention ! bien que très rares, ces solutions peuvent entrainer des effets secondaires tels que la perte de libido et la dysfonction érectile ! Quand même !

Ensuite,  signalons également qu’il faut des mois à ces substances pour commencer à avoir un quelconque effet et que la chute de cheveux a tendance à reprendre dès que l’on arrête le traitement !

 

 

Publié dans Blog

Quel est le secret des centenaires qui ont des habitudes et des régimes similaires à la moyenne mais qui sont restés actifs et alertes malgré leur grand âge ?

Voilà une des grandes questions qui agite le monde des chercheurs sur le mystère du vieillissement !

 

Sur une piste

Les scientifiques de l’Université de Stanford et de Bologne ont constaté l’absence de plusieurs variantes de maladies  chez les centenaires par rapport à la population générale.

Leur rapport a d’ailleurs été publié dans la revue scientifique PLOS Genetics.

 

Alors, de quoi s’agit-il ?

Jusqu’ici, on a pu identifier un seul gène, l’APOE, impliqué dans la maladie d’Alzheimer et qui est différent chez les centenaires par rapport aux autres personnes âgées dites « normales ».

 

images clcl

 

Trouver des gènes supplémentaires de longévité

Pour les aider dans leurs recherches, les auteurs de ce rapport ont mis au point une nouvelle méthode statistique appelée GWAS (études d’associations pangénomiques).

Cette technique utilise les acquis sur 14 maladies et permet  ainsi d’affiner les recherches sur les gènes associés à la longévité.

Grâce à l’utilisation d’iGWAS, les scientifiques ont découvert huit SNPs (polymorphismes nucléotidiques). En langage plus simple, les SNPs sont des variations moléculaires à différents endroits du gène !

Ces variations sont importantes chez les centenaires qu’ils ont étudiés. Intéressant, non ?

 

12493540-eyeball-d-tective-tenant-une-loupebpl

 

Les chercheurs ont été en mesure d’en valider quatre parmi les huit, dans les études de réplication des sujets à long terme.

Le gène APOE et les quatre variations moléculaires, dites de longévité, peuvent fournir des indications sur les mécanismes physiologiques  d’un vieillissement réussi.

Ces fameuses SNPs sont d’ailleurs impliquées dans différents processus, notamment la sénescence cellulaire et la maladie d’Alzheimer.

 

 Espoir

L’effet de la quasi-totalité des maladies augmente avec l’âge. C’est indéniable !

Les futures recherches pourraient donc apporter une meilleure compréhension de la façon dont ces fameux gènes favorisent un vieillissement réussi.

 

4659847844 eca9ed90b1 z w728 h410 r4 q70 blbl

 

 En recrutant plus de centenaires pour les études, les chercheurs pourraient identifier les gènes supplémentaires associés à la longévité exceptionnelle. Exaltant !

 

 

Publié dans Blog

Ce n’est plus un secret, la recherche de la fontaine de Jouvence a progressé à grands pas. De Google, avec la création de Calico, en passant par la société Human Longevity Inc, créée par Craig Venter, beaucoup misent sur les biotechnologies bien financées pour gagner la course contre la mort !

 

 

 

Découverte

Il semble qu’une petite équipe de chercheurs de Zurich ait pris les devants en annonçant qu’ils avaient isolé un groupe de gènes modulant le processus de vieillissement.

Ces chercheurs ont sélectionné trois animaux de biologie largement disparates : le nématode (vers rond invisible à l’œil nu), le poisson zèbre et la souris commune. Ils ont ensuite recherché un ensemble commun de gènes qui pouvaient influencer leur vieillissement.

Ils ont dû comparer environ 40 000 gènes ! Autant dire chercher une aiguille dans une botte de foin !

En utilisant des modèles statistiques, les chercheurs ont étudié le croisement des gènes qui ont évolué de la même manière au cours des différentes étapes de la vie des trois animaux.

 

genes

 

Sur 40 000 gènes partagés par les organismes, ils en ont identifié un en particulier : le BCAT-1 qui semblait  avoir des effets disproportionnés sur le vieillissement.

Lorsqu’ils ont bloqué l’effet de ce gène, la durée de vie moyenne du nématode a augmenté de 25% !

L’inactivité du gène BCAT-1 a déclenché une cascade moléculaire de signalisation qui a entrainé une augmentation de la longévité. Mieux encore, le même processus a augmenté  également la vitalité du vers nématode ainsi  que son cycle de reproduction.

 

Conclusion

 Non seulement les vers ont vécu plus longtemps mais ils ont rajeunis !!

Une semblable réaction, quoique moins prononcée, a été obtenue en augmentant la quantité de chaines ramifiées des acides aminés dans l’alimentation.

Michael Ristow, le coordinateur de l’étude de Zurich, pense que le même mécanisme se produit chez l’homme.

Bien qu’il soit prématuré de commencer à prendre des méga doses  d’acides aminés  comme L-Leucine, L-Isoleucine et L-Valine, il est à noter qu’ils sont déjà utilisés pour le traitement des lésions du foie et sont également ajoutés à de nombreux produits de nutrition sportive.

 

entrainement

 

On est donc sur le bon chemin pour que cette fameuse et tant convoitée fontaine de jouvence ne soit plus un mythe !

 

 

Publié dans Blog

Si quelqu’un vient vous vendre une pilule à prendre une fois par jour qui, soi-disant, boostera votre énergie, améliorera la capacité de votre corps à réparer son ADN et vous permettra de vieillir en bonne santé, vous serez sans doute méfiants !

Mais si c’est Lenny Guarente du MIT (Massachusetts Institute of Technology) qui vous le propose, vous pourriez lui apporter plus d’attention !

 

Le savant et la pilule

A priori, il était improbable de rencontrer Lenny Guarente dans le domaine des compléments alimentaires ! Il est  l’un des principaux scientifiques dans le monde à travailler sur le vieillissement et il est conseillé  par cinq lauréats du prix Nobel et deux douzaines d’autres chercheurs de haut niveau dans leur domaine.

 

téléchargementkkysil 1

 

Mais son implication dans le projet « Elysium Health » est née d’une frustration et  d’un espoir :

« Mon plus grand espoir est que nous puissions mettre à la disposition des gens quelque chose qui est actuellement indisponible et que cela aura un impact positif sur leur santé ! »

Offrir aux gens les résultats de ses recherches  dans un domaine en plein essor et rattraper en quelque sorte le temps perdu !

 

Il était une fois……

Tout commence par une conversation entre deux copains, Eric Marcotulli et Dan Almignada deux jeunes investisseurs dans le domaine des nouvelles technologies. Soucieux de leur santé, adeptes des salles de gym, ils savaient qu’ils ne pourraient pas arrêter le processus  de la vieillesse et empêcher les maladies qui l’accompagnent !

Marcotulli était conscient du potentiel et de l’opportunité du marché de l’antivieillissement. Google et son projet Calico Labs par exemple avait attiré son attention. Il avait étudié l’histoire de Sirtris Pharmaceuticals, qui, au milieu des  années 2000 travaillait à modifier le Resvératrol dans une forme plus puissante pour le breveter et le commercialiser comme médicament.

 

youtheory-resveratrol 1

 

Pour la petite histoire, Sirtis fondée par David Sinclair, un ancien de l’équipe de Lenny Guarente, a été acquis par le groupe pharmaceutique GlaxoSmithKline pour la  modique somme de 720 millions !

Mais revenons à notre histoire…Marcotulli, ancien étudiant d’une école de commerce,  pense alors que le Resvératrol, produit pionnier, n’est sans doute pas le seul à produire les mêmes effets et que le marché de l’anti-âge en est à ses balbutiements.

Il observe que les grandes sociétés comme Sirtris ou GSK (GlaxoSmithKline) sont contraintes par la FDA (Food and Drug Administration) à faire des essais cliniques avant toute mise sur le marché de nouveaux produits et cela peut prendre parfois plus d’une décennie !

 

Pourquoi attendre ?

Les deux entrepreneurs veulent adopter une nouvelle approche : vendre des produits naturels non modifiés, généralement pas brevetés et ne nécessitant pas l’approbation de la FDA. De nouveaux types de suppléments qui ne prétendent pas traiter une maladie spécifique mais simplement promouvoir le bien-être général.

 

fda-approved

 

Et c’est à ce moment de l’histoire que Lenny Guarente fait son entrée dans le projet !

Les trois co-fondateurs d’Elysium Health produisent leur première pilule qu’ils baptisent BASE. Grace à son site Web, la société propose aux consommateurs un approvisionnement d’un mois pour 50 ou 60 $ avec un abonnement mensuel.

« Si on y trouve que des avantages, cela n’a donc pas de sens d’attendre une décennie ou plus » a déclaré Guarente.

Guarente a utilisé ses recherches sur les « sirtuines », groupe d’enzymes impliqués dans le métabolisme cellulaire et la production d’énergie, pour fabriquer BASE.

Les chercheurs ont constaté que l’augmentation des sirtuines parfois induites par des régimes du type restriction calorique, pouvait prolonger la durée de vie des levures ou des souris.

Mais il y a d’autres composés naturels qui élèvent les sirtuines : le Resvératrol, déjà vendu comme complément alimentaire et un autre appelé NAD ! C’est l’un des co-enzymes les plus convaincants de la chimie liés au vieillissement. Sa présence dans le corps est directement corrélée avec le passage du temps. De récentes expériences ont prouvé son efficacité sur l’inversion du vieillissement.

 

imageskkkiiuy

 

 La pilule d’Elysium reproduit ce processus naturel. Elle contient également un composé proche du Resvératrol mais plus puissant et efficace, d’après Guarente.

 L’équipe d’Elysium insiste bien sur le fait qu’ils ne revendiquent pas la clé pour vivre plus longtemps ou pour prévenir de quelques maladies, non ! Pour l’instant, il n’y a aucune preuve que cette pilule le fera !

Le but est de permettre aux gens de vieillir en bonne santé avec plus d’énergie !

 

L’avenir des compléments alimentaires

L’inconvénient pour le moment est qu’ils ne peuvent pas breveter leur travail. De plus, certaines sociétés vendent déjà des suppléments composés des ingrédients de BASE et d’autres pourraient bien sur copier Elysium dès qu’ils présenteront leurs prochains produits !

 

images 1byzrl

 

Des investisseurs providentiels ont rejoint Elysium afin d’aider les chercheurs à proposer des produits de santé naturels scientifiquement validés et distribués sur le marché à travers les canaux traditionnels de la vente au détail.

Ces produits ne seront vendus que sur le site Web où Elysium peut contrôler la messagerie plus facilement que sur les rayons des magasins.  Ils parient sur la confiance et l’expertise scientifique pour faire la différence avec d’autres sociétés anonymes qui fleurissent sur le marché.

 

La confiance

images 2bklm

 

Elysium assure que ses produits seront tous purs et que les chercheurs feront leurs propres tests de sécurité. Au fil du temps, l’équipe espère recueillir également des données de retour de clients pour commencer à démontrer certains avantages à long terme au cours des mois et des années.

Le directeur de l’Institut de recherche sur le vieillissement à l’Albert Einstein College of Medicine, Nir Barzilai, est plutôt confiant quant à l’avenir de l’équipe impressionnante d’Elysium et de ses recherches.

Il les encourage à poursuivre le travail mais avance un bémol : si quelque chose se passait mal, cela engagerait le nom de Guarence et au-delà, tout le champ de la recherche, avec les conséquences que l’on imagine !

 

Un œil vers demain

102546 les-avocats-voient-l-avenir-en-gris-web-tete-0203717909085

 

Elysium pense déjà à d’autres produits pouvant toucher la santé du cerveau ou des muscles. Grâce à l’expertise de plus de 30 conseillers scientifiques, dont Eric Kandel spécialiste du cerveau et prix Nobel de médecine ou encore Tom Sudhof physiologiste cellulaire primé en 2013, Elysium espère étendre ses compétences.

Pour conclure, Stuart Kim, chercheur sur le vieillissement à l’Université de Stanford et consultant scientifique chez Elysium, explique :

 « La recherche sur la vieillesse et ses implications, a fait d’énormes progrès. Des dizaines de voies sont exploitables pour étendre éventuellement la durée de vie. Je pense que le public se situe environ 30 années derrière notre réflexion sur le vieillissement ! »

 

peop2

 

« Si la jeunesse est la plus belle des fleurs, la vieillesse est le plus savoureux des fruits. »

Anne Sophie Swetchine (Femme de lettres russe. 1782-1857)

 

 

Publié dans Blog

La guerre contre le processus inexorable du vieillissement ne fait que commencer  et elle sera longue. Les chercheurs auront à travailler sur des cultures cellulaires et des animaux de types analogues aux humains pour trouver des thérapies anti-vieillissement efficaces, sûres  et largement disponibles.

Mais néanmoins,  la recherche progresse et notamment dans le domaine des produits pharmaceutiques.

 

Voici quelques exemples :

 

1-   En novembre 2015, la FDA (Food and Drug Administration) a approuvé le test de Metformine, un anti-diabétique vieux de plusieurs dizaines d’années. Considéré comme le premier médicament pour traiter le vieillissement dégénératif (cancers et autres pathologies).

 

2-   La même année, la FDA a autorisé un traitement adjuvant (développé par Novartis) pour un vaccin contre la grippe qui permet de stimuler l’immunité chez les personnes âgées.

 

c0a4ad5d3a vaccination-homme-age Pascal Dolemieux-Sanofi Pasteur-Flickr-cc-by-nc-nd-20 01

 

3-   La Rapamycine, un immunosuppresseur, censé imiter les effets de la restriction calorique, a produit des améliorations au niveau du métabolisme énergétique, prolongé la durée de vie et retardé le vieillissement chez la souris. Egalement efficace contre certaines maladies telles que l’Alzheimer. D’autres recherches sont en cours sur les analogues de la Rapamycine : les Rapalogues qui auraient moins d’effets secondaires.

 

4-   Le sang jeune a prouvé ses effets rajeunissants sur de vieux tissus y compris sur le cœur, le cerveau et les tissus musculaires, apportant une plus grande force et de meilleures capacités cognitives. En septembre 2014, Alkahest à Menlo Park en Californie est devenu le premier laboratoire à tester les avantages du sang et du plasma  jeunes chez les personnes âgées atteintes d’Alzheimer.

 

5-   En cours d’élaboration à la clinique Mayo de Rochester dans le Minnesota, la combinaison de deux médicaments « senolytic », Dasatinib et Quercétine, ont prouvé leur efficacité contre les cellules humaines sénescentes ou affaiblies.  Testés sur la souris, ces médicaments ont été en mesure d’améliorer la capacité d’exercices physiques chez des souris âgées, réduisant leur ostéoporose et autres pathologies liées à l’âge.Les cellules sénescentes peuvent également être éliminées par des moyens immunologiques : vaccins, anticorps, cellules tueuses.

 

6-   Le resvératrol, polyphénol naturel que l’on trouve dans le vin rouge a la capacité de réguler à la hausse une enzyme reconnue pour  la  protection cardiovasculaire et l’amélioration cognitive.

 

what-is-resveratrol-214x300

 

 

7-   Les dichloroacétate et bicarbonate représentent une classe de composés qui peuvent avoir des effets systémiques sur les tissus et le Ph ainsi que de larges implications dans le processus du vieillissement et  sur certaines pathologies telles que le cancer.

 

8-   La médecine régénérative (utilisation de cellules souches) est plutôt prometteuse dans la lutte contre les pathologies du vieillissement. Elle est capable de remplacer des organes ou des tissus usés en utilisant par exemple des tissus de croissance ou l’impression de tissus en 3D. Très récemment, une nouvelle orientation est apparue : l’induction de la régénération dans le corps par des moyens pharmacologiques en utilisant des inhibiteurs de la dégradation cellulaire.

 

0230000008043934-photo-organovo

 

9-   D’une importance particulière, la capacité de régénérer la glande du Thymus (qui produit les T- cellules  jouant un rôle crucial pour la défense immunitaire). Cela pourrait améliorer considérablement les traitements pour les maladies chroniques non transmissibles liées au vieillissement mais aussi aider à combattre les maladies comme le sida, l’herpès et la grippe grâce à l’amélioration de l’immunité.

 

10-  L’extension des points de chromosomes par la surexpression transgénique de l’enzyme télomère, la réparation de l’extrémité de la  télomérase et même par certains stimulateurs pharmacologiques de la télomérase,  ont été associés à une augmentation de la durée de vie.

 

11- De nombreuses méthodes ont été étudiées pour améliorer la fonction de la respiration cellulaire. Des molécules anti-oxydantes ont été ciblées pour éliminer les dommages oxydatifs. Des composés chimiques ont été identifiés pour bloquer la  production de certains radicaux libres dans les cellules sans modifier le métabolisme énergétique de ces cellules.Une gamme supplémentaire de renforçateurs de l’activité mitochondriale et de la respiration cellulaire a été proposée : le bleu de méthylène, la supplémentation comme CoQ10, le pyruvate, le succinate, les vitamines C et K, la quercétine et autres divers agents anti-acides et anti-toxiques.

nourriture-contenant-la-vitamine-c-36021546

 

 

12- Les anti-inflammatoires ont été largement testés sur des animaux. Ils diminuent les pathologies dégénératives et prolongent leur durée de vie en bonne santé. Ils ont aussi des effets pro-inflammatoires sur la régénération des tissus.

 

13- Certaines approches incluent la stimulation de l’autophagie des cellules qui peuvent aider à éliminer les agrégats macro-moléculaires. Des compléments alimentaires sont en cours d’élaboration. Il est cependant à noter que les agrégats macromoléculaires peuvent avoir, dans certaines circonstances, une fonction utile dans le corps. L’élimination d’un trop grand nombre pourrait  faire plus de mal que de bien !

 

14- Les chercheurs espèrent parvenir à maintenir l’équilibre chimique du corps en complétant les éléments déficients du régime alimentaire (vitamines, microéléments…)  tout en éliminant les éléments excessifs et donc toxiques. Les scientifiques testent différentes restrictions alimentaires (restriction de la protéine et restriction calorique).D’autres nouvelles pratiques sont recherchées pour enrichir le « microbiome » (bactéries intestinales chez l’homme) pour la longévité en bonne santé en utilisant les régimes alimentaires probiotiques (idée qui remonte aux origines de la recherche sur le vieillissement, il y a plus d’un siècle !).

 

cercle-probiotique

 

15- L’épigénétique (les acquis ou les changements héréditaires dans la fonction des gènes, sans changement dans la séquence d’ADN) est de plus en plus étudiée pour ses effets sur le vieillissement et sur les maladies qui lui sont liées  ainsi que pour leur amélioration au niveau de l’organisme en utilisant par exemple des micronutriments en tant qu’agents thérapeutiques potentiels.

 

16- On utilise de plus en plus la nanomédecine contre les effets du vieillissement dégénératif. Certaines de ces utilisations comprennent des nanoparticules comme « Bucky-boules » C60 avec antiviral, antioxydant, anti-amyloïde, stimulant immunitaire plus d’autres activités thérapeutiques. Ont été également annoncés les premiers nano robots médicaux destinés à la délivrance de médicaments précis mais aussi pour éliminer les cellules cancéreuses et sénescentes. Dans un autre domaine, l’utilisation de micro-particules oxygénées semble être très prometteur en particulier dans la privation d’oxygène, principal cause de la mort.

 

726

 

17- Les moyens anti-âges et les interventions qui prolongent la vie ne  doivent pas nécessairement être chimiques ou biologiques. Ils peuvent être physiques. On pense à diverses technologies de réanimation : hypothermie, oxygénation, stimulation électromagnétique. Ces moyens épargnent les gens d’une mort presque certaine. Les mêmes principes pourraient être utilisés pour des traitements préventifs et des cas moins graves.

 

18- Il semble impossible de traiter ou guérir le vieillissement dégénératif sans diagnostiquer et évaluer de façon fiable l’efficacité des différentes interventions. Les recherches portent sur les biomarqueurs qui permettront de diagnostiquer le vieillissement  et les maladies qui lui sont liées et déterminer ainsi  correctement l’âge biologique. Les critères diagnostiques pour le vieillissement peuvent aussi avoir des implications encourageantes pour la réglementation et la promotion de la recherche, le développement, l’application et la distribution des anti-vieillissements et des thérapies qui prolongent la vie !

 

53408 rapamycine-une

 

Comme vous le voyez, les recherches et les études sont abondantes et augurent sans doute de belles découvertes pour nous permettre de vivre plus longtemps, en bonne santé !

    

Publié dans Blog

Témoins des années qui passent, les rides sont les marqueurs de notre vie. Craintes ou bien accueillies, selon les personnes, elles sont propres à chacun car elles sont dues à des causes génétiques et environnementales. Une équipe de scientifiques  a fait une découverte révolutionnaire qui pourrait changer notre vie !

 

Petit rappel

 

Ce plissement de peau est en grande partie causé par l’exposition aux rayons ultraviolets qui dégradent les tissus.

 

uv-peau

 

Découverte révolutionnaire

 

A l’Université de Newcastle au Royaume Uniune équipe de scientifiques a fait une découverte qui pourrait avoir un impact important sur le développement de puissants cosmétiques ainsi que dans la lutte contre le cancer.

Les chercheurs ont étudié  l’action d’une enzyme métabolique dans des échantillons de peau de 27 donneurs âgés de 6 à 72 ans. Ils ont constaté que l’action de cette enzyme  trouvée dans les cellules de la peau, diminue à mesure que l’on vieillit.

 

beautistas-histoire-produits-antiride-900x500-jpg

 

 Ils ont maintenant un biomarqueur spécifique pour le développement des traitements anti-âge et des produits cosmétiques qui peuvent contrer la baisse d’énergie des cellules de la peau.

 

Le complexe mitochondriale et le vieillissement

 

La plupart de nos cellules contiennent des mitochondries qui produisent de l’énergie.

La respiration cellulaire est un ensemble de réactions métaboliques qui se passe à l’intérieur des cellules.

Au cours du processus, certains électrons ne terminent pas le circuit complet de la chaine respiratoire cellulaire et s’échappent dans l’oxygène.

Résultat : Formation de superoxyde de radicaux libres, molécules liées à de nombreuses maladies ainsi qu’au vieillissement.

 

look-away

 

Vers de meilleurs produits anti âge

Cette découverte va ouvrir la voie à d’autres scientifiques pour développer de meilleurs produits anti âge, plus efficaces et surtout plus ciblés.

Il sera possible de trouver des  produits  adaptés à son âge et son type de peau ainsi que des traitements pour les parties du corps qui sont affectées par le vieillissement.

Fotolia 62578729 M-arti

 

D’autres études sont bien sur nécessaires pour approfondir la compréhension sur le rôle de cette enzyme dans la santé de la peau et développer des produits  pour lutter contre ce phénomène du vieillissement. Encourageant !

 

 

Publié dans Blog
Page 3 sur 5