Bonjour à tous !

 

Je vais vous parler aujourd'hui de l'argent colloidal.

 

Alors l'argent colloidal qu'est ce que c'est ?

 

C'est une solution de microparticules d'ions d'argent en suspension dans de l'eau, et ceci obtenue par un procédé d'electrolyse. Son efficacité est maximale par le biais de cette méthode.

 

 

 

Un bactéricide méconnu du grand public !

 

L'agent colloidal est un puissant antibactérien, c'est une alternative naturelle aux antibiotiques et aux problèmes relatifs à leur utilisation.

 

 

L'argent, un bactéricide utilisé depuis l'antiquité !

 

Au fil des siècles, de nombreux médecins orientaux et occidentaux ont utilisé l'argent sous diverses formes pour soigner leurs patients. C'est aussi le cas, des personnes qui conservaient des liquides dans des récipients en argent. D'autres avaient aussi l'habitude d'introduire des pièces d'argent pour dans les jares conserver et protéger leur contenu. La naissance des couverts en argent n'est pas insensibles aux multiples vertus qu'il possède. A partir du 20 siècle, son emploi se généralise... Mais après 1945, avec l'arrivé des antibiotiques et l'essor de l'industrie pharmaceutique, il tombe dans l'oubli rapidement. L'Ere des Antibiotiques brevetés par les Laboratoires pharmaceutiques venait de s'ouvrir. Les antibiotiques étaient d'un emploi plus simple et coûtaient beaucoup moins cher que les produits à base d'argent. 

 

 

Des conséquences fracassantes !

 

Depuis des années, (avec l'avènement de l'industrie pharmaceutiques) des phénomènes indésirables se sont développés, qu'ils soient directement liés ou indirectement, ils ont provoqués de nombreuses effets nocifs sur notre santé. On a assisté a une surconsommation de médicaments ou une automédication massive. La France est le parfait exemple de ce triste constat, puisqu'elle détient le record de consommation de médicaments par habitant au monde ! Cette surconsommation excessive atteint des proportions inquiétantes ! A tel point que certains antibiotiques sont devenus obsolètes, les bactéries toujours plus résistantes s'adaptent.

 

"L'argent colloïdal est un Oligo-élément nécessaire à votre organisme", écrivait encore jusqu'en janvier 2010 les laboratoires.

 

Maintenant c'est fini !

 

Depuis, la commercialisation de compléments alimentaires contenant le minéral argent sous toutes ses formes est interdite.

 

L’argent colloïdal est une forme d’apport de minéral (argent) qui a été admise à titre dérogatoire dans les compléments alimentaires, dans l’attente de son évaluation par l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA). 
Toutefois, faute de données suffisantes, l’EFSA n’a pu se prononcer. Cette forme d’apport n’a donc pas été reprise dans les annexes du règlement (CE) 1170/2009. Dès lors, les compléments alimentaires en contenant ne peuvent plus être commercialisés sur le territoire de l’Union Européenne. 

 

L’argent colloïdal a été médicalement testé avec succès aux USA. D’après la très sévère FDA ( Food and Drug Administration), l’argent colloïdal peut être commercialisé et utilisé pour combattre des micro-organismes. Des millions de personnes à travers le monde se soignent avec l’argent colloïdal et témoignent des bienfaits de ce produit.

 

Pour respecter la législation concernant les compléments alimentaires, le Laboratoire Bio Colloïdal France commercialise son argent colloïdal comme produit cosmétique bien que sa composition n’ait pas changé depuis cette mesure...

 

 

Un bactéricide efficace !

 

En 1999, une étude comparative a été menée au laboratoire de microbiologie de l'Université de Brigham Young par le Professeur Revelli, comparant les performances des antibiotiques les plus réputées et un Argent Colloïdal commercialisé aux Etats Unis, sous la marque ASAP. 
L' "Argent-colloïdal" s'est révélé être le plus efficace des bactèricides, avec le spectre le plus large.

 

 

Quand doit-utiliser l'argent colloidal ?

 

Les principales applications thérapeutiques de l'argent colloidal sont :

 

L'hygiène buccodentaire, en complément du brossage des dents, si vous avez une carie, un abcès...

 

La désinfection et la cicratrisation des plaies.

 

Les problèmes de peau : acnées, zona, allergies, urticaires...

 

Les mycoses..

 

Les infections d'origines bactériennes telles que l'angine, le rhume, la grippe, la bronchite, la conjonctivite, peut être recommandé en cas de maladie de Lyme.

 

 

Comment l'utiliser ?

 

Voie interne : à l'heure actuelle aucun dosage officiel n'est établi. Et de nombreux facteurs entrent en jeux pour savoir la concentration et la quantité exacte que l'on nécessite !

 

La posologie moyenne est estimée par les fabricants de 1 à 3 cuillérées à café par jour (à jeun en dehors des repas). Il est conseillé de le garder une minute dans la bouche avant de l'avaler.

 

Utilisation externe : pansements, inhalation, pulvérisation.

 

NB : La concentration moyenne est de 20 ppm (elle sétablit de 5 ppm à 50 ppm sur le marché)

 

 

Mon expérience personnelle !

 

Vous avez lu le plus barbant, alors je me suis dit que je ne pouvais pas vous quitter comme cela !

 

J'ai donc testé pour vous la pseudo efficacité de cet argent colloidal, et le moins qu'on puisse dire c'est que j'ai été bluffé par le résultat !

 

 

 

Je vous raconte ma petite aventure. Voilà, un jeudi matin je me lève, normal comme tout le monde. Je regarde ma jambe et j'aperçois une grande plaque rouge, ça me grattait un peu sans plus. Je me suis dit, bah ça va passer, rien de grave. Le lendemain, rebelotte au réveil je m'inspecte et là je découvre que la plaque avait grossi et était de taille plus imposante. Même réflexe, bah ça va passer, pas de quoi s'alarmer ! Vers la mi journée je rentre du travail, et ma jambe devenait beaucoup plus rouge. Flûte, je la montre à ma copine infirmière : elle me dit si c'est toujours comme ça lundi, il faudra que tu ailles voir le médecin ! Chouette, j'espère que je pourrai l'éviter ! Je n'aime pas les docteurs !

 

Bref, je retourne travailler et en cours d'après midi tout s'aggrave ! Des douleurs me gagnent peu à peu, des picotements incessants ! Je ressens des fourmillements de partout, j'ai chaud !

 

Ma jambe devenait écarlate 

 

 

Je quitte le boulot une heure avant et file voir le médecin. Il a tout de suite pris le problème au sérieux quand il a vu ma jambe, ce qui l'inquiéta c'est que j'avais 38 de température.

 

J'étais bon pour la prise de sang le lendemain. Ils ont diagnostiqué une infection bactérienne. En cherchant, en parlant aussi avec une naturopathe, j'ai découvert l'argent colloidal et je l'ai donc essayé contre l'aval de mon médecin. A raison de trois doses par jour à 20 ppm, les effets furent exceptionnels et très rapides !

 

En deux jours les plaques rouges, les irritations, les boursoufflements dues à l'infection avaient quasiment littéralement disparu !

 

Ma copine infirmière a halluciné, moi aussi !

 

Je suis retourné voir mon médecin traitant aujourd'hui, lui non plus n'en croyait pas ses yeux !

 

Quand je lui ai parlé de l'argent colloidal, il m'a dit qu'il était stupéfait, voir étonné de constater qu'une solution qu'il jugeait ancestrale produisait de tels effets ! Il me dit à la limite vous pouvez stopper vos antibiotiques ! Le seul truc qu'il ignorait c'est que je ne les ai jamais pris ! Hahahahahahahaha ! Au moins, ça allègera le trou de la sécu !

 

 

 

Publié dans Blog

Un des lecteurs de ce blog m'a signalé les nouveaux compléments alimentaires pour stimuler la longueur de télomères.

Quelle est mon opinion de non scientifique ?

Le coût de ces compléments est de 400 euros par mois environ.

Pour ralentir mon vieillissement, je suis prêt à tout. Donc j'ai étudié.

Franchement, la piste est un peu moisie.

Les télomères qui ont offert un prix Nobel de médecine à la scientifique qui les a découvert il y a quelques années sont des marqueurs qui permettent de mesurer l'âge biologique d'un corps en comparaison avec l'âge administratif... Plus ils sont longs, plus l'espérance de vie est élevée.

Pour 500 euros environ, en faisant  une prise de sang et en l'expédiant à un labo, on obtient une évaluation de ses télomères. Il existe une dizaine de labos en Europe spécialisés dans ces analyses. 40.000 cellules pendant deux semaines sont analysées pour déterminer vos petits télomères chéries. Ils sont comparés à des bases de données et permettent de chiffrer votre état.

Stephen Maltin est un financier américain qui a breveté la machine qui fait ces analyses. Il a flairé le bon créneau celui là, celui des baby boomers angoissés et de leurs enfants non moins angoissés par l'optimisation de leur santé...
 
La question sur toutes les lèvres est ?
 
Est il possible de rallonger les télomères et ainsi espérer développer son espérance de vie ?
 
D'autres intervenants ont surfé sur ce créneau des compléments alimentaires. Grâce à la télomérase, une enzyme, il semblerait qu'on puisse stimuler la taille des télomères. La télomérase, c'est grosso modo du viagra pour télomère hahahahaha.
 
Certains scientifiques et pas des moindres, la tombeuse nobellisée des télomères, affirment que si on stimule trop, on accélère l'apparition de cancer (cerveau, peau...). Il existe une dizaine de produits qui font la promesse du rallongement des télomeres, tous classés dans le domaine des compléments alimentaires. jamais testés scientifiquement. En outre, je le répète, on sait modéliser une explosion nucléaire mais on ne sait pas modéliser aujourd'hui le vieillissement humain.
 
Certains tests montrent que les individus stressés ont des télomères plus courtes. Et, les sujets qui s'adonnent à une vie saine, c'est à dire, sport, bon sommeil et bonne alimentation, ne sont pas affectés par le stress et la réduction des télomères.
 
Rien de bien nouveau finalement.
 
Pourquoi je n'achèterais pas ces compléments ?
 
C'est la logique qui fait peur dans toute cette histoire. Imaginez qu'on découvre qu'un certain niveau de sucre dans le sang est corrélé à une espérance de vie plus longue. On créé alors un complément alimentaire à base de canelle pour redescendre au niveau adéquat le taux de sucre sanguin et on fourgue cette came sur le marché anti aging à un prix exhorbitant... La vérité, c'est qu'agir sur ce facteur de sucre sanguin ou de longueur de télomère n'a pas grand chose à voir avec l'espérance de vie et votre niveau de vieillissement. Je m'avance un peu, mais en toute logique, c'est le mode de vie qui impacte la longueur des télomères et non l'inverse...
 
L'histoire des télomères, c'est de la prévention, plus que du curatif. C'est une photo à un instant T qui dépend de notre comportement !
 
Cela a t il du sens que de vouloir les rallonger de manière fictive pour se donner bonne conscience ? Le tout en se faisant allégé de 450 euros par mois ?
 
Bof bof non ? J'ai plus confiance dans la restriction calorique et mon régime de jus de produits crus.
 
Charles Dereeper
Publié dans Blog

La première fois que je me suis retrouvé confronté à une femme qui avait optimisé son alimentation fut en 2012 au Costa Rica. Cette femme cherchait à s'expatrier au Costa Rica. Elle était venue me rencontrer chez moi à Ojochal. Au premier contact visuel, je vois donc une femme de 47 ou 48 ans à la louche...

Elle m'annoncera plus tard la couleur. Je ne me souviens plus exactement si c'est 63 ou 64 ans !

 

Elle avait pratiqué toute sa vie la restriction alimentaire calorique, du sport, des vitamines. Elle avait démarré à 27 ans de mémoire. Et petit détail secret qu'elle avait ramené d'une partie de sa vie aux USA, une crème pour la peau du visage qui limiterait les rides.

 

J'ai regardé tout ça et je me suis dit que définitivement, la voie que j'empruntais marchait bien pour tout le monde. Je n'ai que 7 ans de recul. Cette femme avait pratiquement 4 décennies d'expérience !

 

J'ai reçu sur mon site charlesdereeper.com partie BLOG du COSTA RICA un nouveau témoignage d'une femme qui manifestement a serré les boulons alimentaires de manière assez stricte depuis plusieurs décennies. Je vais le publier ici.

Ce que je note au delà de son expérience, c'est sa solitude et les jugements des autres. La France cultive culturellement la loose, la destruction de soi, l'absence d'expérience individuelle au delà de la norme sociale, l'égalité pour tous nivellée par le bas. Et qu'obtient au final en tant que français ? Quel est le résultat si on joue avec "les bonnes" règles du jeu validées par tous ? Quand je vois le résultat, je suis absolument convaincu qu'il vaut mieux la jouer en solo, quitte à subir les jugements des autres. Je pense qu'il faut valoriser les comportements solo, comprendre qu'ils peuvent inspirer d'autres personnes. Ceux qui cherchent leur voie perso, tout seul dans leur coin, se plantent plus que la moyenne. C'est certain. Mais il se trouve que la moyenne se plante aussi... Chercher sa voie perso, c'est au moins s'offrir une chance de se réaliser dans sa vie.

 

En matière d'alimentation et de vieillissement, la plantade de la moyenne est ENORME. Bientôt 50% d'obèse et de surpoids. Un vieillissement en mauvaise santé avec un âge moyen de la bonne santé qui RECULE. Tout le monde se planque derrière l'espérance de vie qui a augmenté. Ce que personne ne regarde, c'est l'espérance de vie en état de fonctionnement, sans assistance médicale. Ce chiffre est en constant recul depuis des années.

 

Il n'y a donc aucune honte à expérimenter une autre voie en dehors de la norme. Cela me paraît être au contraire un comportement sain, un instinct de survie encore en état de marche...

 

Voici ce témoignage !

 

Charles Dereeper

 

 

Bonjour Charles


Depuis plusieurs jours je suis devenue accroc a votre site et ce  pour plusieurs raisons;


La première est que d'ici deux ans mon mari et moi désirons quitter la France pour venir nous installer au Costa Rica puisque nous avons en dehors du fait que nous aimons ce pays, voulons arrêter de nous faire "pomper notre fric" par les impôts Français.


Nous avons fait des investissements dans l'immobilier depuis plus de 25 ans dans l'immo (j'en ai 50 et mon mari 54) et sommes partis de moins que rien .


Plus le temps passe et plus l'économie française "marche sur la tète "et plus les gouvernements successifs sucent nos économies.


Je suis infirmière et mon mari agent SNCF.


Bon, tout ca pour dire qu'en cherchant des sites sur les expats au CR ,je suis tombée sur votre site.


J'ai lu que vous avez vécu en Touraine.


Malgré notre différence d'âge nous aurions pu nous rencontrer puisque j'ai toujours vécu a Tours. (mais aussi beaucoup voyagée).


Bref, tout ceci n'est qu'une petite entrée en matière.


Le vif du sujet est l ALIMENTATION.


Je suis une passionnée de l'equilibre alimentaire depuis mon adolescence.


Je voulais juste vous faire partager le fait que vos "expériences nutritionnelles" sont tout a fait en adéquation avec ce que je pratique depuis quelques dizaines d'années.


J'ai bientôt 52 ans et un corps quelque peu honorable a ce que j'entend mais tout ceci se gagne.


Devenue végétarienne a l'âge de 14 ans en me posant beaucoup de questions depuis l'adolescence sur le maintient d'un corps musclé, ferme et filiforme.


Bien sur, il y a eu beaucoup de sport.


Ensuite, la compréhension que le corps n'est pas une usine a M..... et qu'il est nécessaire de le "soigner" sans le surcharger et l'intoxiquer.


Tout est une question mentale et je n'ai jamais eu d'efforts a faire pour me persuader de ne pas avaler un hamburger frites et coca. etc...


Mon esprit n'en veut pas et mon corps non plus.


Je ne bois pas une goutte d'alcool et n'en ai jamais bu.


Je n'ai jamais fumé.


Depuis 7 ans je suis devenue végétalienne.


Il a fallu trouver des protéines végétales pour pallier aux protéines animales que je consommais dans les quelques œufs ou poissons .


(j'avais déjà  banni depuis très très très longtemps le lait, les yaourts et le fromage)


Les protéines de blé fermenté, la spiruline, les noisettes amandes et noix de cajou, le tofu etc...sont présents au quotidien.


J'ai une prédilection aussi pour le kamut, le quinoa (particulièrement bien cuisiné en équateur) et les légumineuses.


Les jus frais de fruits et légumes bio sont aussi une excellente source d'e vitamines et de plaisir gustatif.


Je consomme des algues dans les salades ainsi que des graines de courges, tournesol et du lin broyé.


Jamais de sucre a part très rares exceptions dans certaines pâtisseries maisons (mais que du sucre brun)


je consomme toutefois des fruits secs come des dattes,abricots, raisins de Corinthe....


Mon alimentation est le plus souvent bio.


Tout ceci pour dire que le corps est une merveilleuse machine( et Dieu n'y est pour rien, je confirme) qui mérite qu'on s'y attarde .


Il faut savoir l'écouter. tout simplement .


Je garde une belle musculature; belles rampes d'Abdo malgré deux grossesses successives; (les enfants sont grands maintenant)


Mensurations correctes :1,60m pour 46 kg.


Pas un poil de graisse autour des hanches( ni ailleurs ).


Enfin tout ca pour dire que je ne creuserais pas ma tombe avec mes dents.


C'était juste un petit partage de sentiments sur les bienfaits d'une nourriture saine,équilibrée.


Ca fait du  bien de ne pas se sentir seule dans ce domaine.


On me marginalise souvent a cause de ce mode d'alimentation ( et on me trouve un tas de pathologies mentales ) parce que je ne rentre pas dans la classe de beaucoup de ces gros qui se goinfrent de tout et n'importe quoi.


Ce qui est certain, c'est que je suis en pleine forme, mon corps en parait 15 de moins (au moins) que je courre comme une gazelle, ne ressent pas la fatigue, ne suis jamais jamais malade, ai  tout le temps le sourire et que tout ceci me convient parfaitement<<<<<<<.


Merci a vous de m'avoir lu et aussi de me dire que tout comme moi, il y a des etres sur cette terre qui vont bien.

Publié dans Blog

L'histoire remonte à 2012 quand un auteur Jean Marc Dupuis, relate en traduction un article du New York Times sur Stamatis Moraitis, un grec qui a migré après la Seconde Guerre Mondiale à Miami. Diagnostiqué cancéreux, son espérance de vie est limitée à quelques mois. Il décide de rentrer avec sa femme dans son ile natale. Il change de mode de vie et d'alimentation et... n'arrive plus à mourir. Toute l'histoire en PDF à lire ici !

Elle a fait un gros boom à sa parution en 2012.

Voici ce vainqueur en photo dans son jardin !

longuevie

 

J'avais noté à l'époque la combinaison de la tisane miracle qu'il avale tous les jours.

A cette époque, je ne buvais pas de tisanes. Uniquement du thé.

J'ai retrouvé mes notes dans un email récemment et j'ai eu envie de gouter le breuvage...

Etant rentré en France récemment pendant 5 jours, j'en ai profité pour passer dans la Biocoop de Rennes pour acheter un stock d'herbes bio (une quinzaine différentes dont les ingrédients de la fameuse tisane, à savoir Romarin, Marjolaine, Armoise, Pissenlit, Sauge)

tisanes

 

J'ai rajouté de la menthe fraîche pour le sixième ingrédient.

Et j'ai avalé...

Et je ne suis jamais mort après... hahahahaha

Bon en goût, c'est assez riche vu le mixage des herbes. Je vais en boire régulièrement pendant quelques temps pour voir mes sensations. Si je perds 10 ans et que toutes les tumeurs disparaissent de mon corps, je vous fais signe.

 

Charles Dereeper

Publié dans Blog
jeudi, 29 mai 2014 00:00

Les grands mythes du lait

 

Voilà un sujet au cœur de bien de controverses, le lait de vache et les produits laitiers sont-ils aussi bons pour notre organisme qu'on veut nous faire croire ?

 

Je vais démystifier la pensée unique des aficionados du lait. Je peux l'affirmer haut et fort quitte à faire des mécontents ; oui, le lait est mauvais pour la santé !

 

Pourquoi ? Il existe plusieurs raisons... Ça fait un peu plus de 30 ans que l'on nous bassine avec de faux arguments, on nous berce de montagnes d'illusions, tout est merveilleux, tout est beau, tout est magnifique... nous nous sommes endormis depuis si longtemps... Désormais, des vérités éclatent au grand jour et le réveil va être dur pour la plupart d'entre nous ! Chaque lecteur de ce site est préoccupé pour sa santé. Même bien plus que cela, je pense que nous aspirons tous à améliorer notre qualité de vie, manger sainement et transmettre cet héritage à nos enfants. Ainsi, la nouvelle génération se retrouve aussi concernée par cette problématique.

 

Je suis effaré car le cauchemar ne fait que débuter. Je vous rassure ma prise de conscience a été très tardive. Il y a encore 2 années, j'étais un grand consommateur de produits laitiers. Le déclic est venu depuis que je conseille mes clients au sein d'un magasin bio. J'ai donc fait la bascule... j'ai entrevu l'envers du décor pour finalement briser la matrice du politiquement correct.

Des heures de recherche, des discussions interminables avec la naturopathe m'ont permis d'attester du constat suivant ; oui, le lait est mauvais pour la santé !

 

Pour commencer, il faut comprendre que l’engouement pour le lait date de l’après seconde guerre mondiale. Il a pris son essor lors des trente glorieuses, s'est inséré dans la société de consommation a tel point qu’aujourd’hui il se dresse insolemment comme une muraille infranchissable.

Pourtant, il n'y a qu’un pas entre ce monde fantasmé et la réalité froide et inaliénable. Le mythe du lait est la propagande orchestrée par une industrie laitière toute puissante. Les enjeux sont considérables et se chiffrent en milliards de dollars.

 

Beaucoup de gens pensent que les produits laitiers sont essentiels voir indispensables.

 

Il faut manger 3 produits laitiers par jour ! C'est de la pure connerie et totalement faux !

 

C'est le résultat d'un marketing mensonger (tout autant que les 5 fruits et légumes par jour que l'on nous vend à coups de spots publicitaires). C'est une véritable arnaque car il existe de nombreuses alternatives. J'en parlerai d'ailleurs plus tard.

La stratégie des producteurs laitiers est diabolique. Elle s'appuie sur des groupes de médecins, des chercheurs mais bénéficie grandement d'un soutien de l’État (en France) avec une armée de fonctionnaires à sa botte. Ajoutez les hordes de lobbyistes, les consultants, les diététiciens et vous avez le mélange parfait de ce désastre.

 

Mais continuons... Voici des statistiques édifiantes ! Saviez vous que 75 % de la population mondiale serait intolérante au lait ? Étonnant non ? Et bien, pas autant que ça !

Avez vous déjà vu une chèvre boire du lait de vache et inversement ? Bien sur que non ! Il devrait en être pareil pour les humains avec le lait de vache. Il n'est pas conçu pour nous, mais pour le veau. De plus, il est consommé uniquement en période de sevrage par ce dernier. Beaucoup de personnes ignorent cette évidence. Elles préfèrent admettre naturel ce qui est à la base contre nature. Et après on se plaint de douleurs intestinales. Le marketing vicelard a fait son œuvre.

 

Dr Émile Plisnier (médecin homéopathe) :
« Le lait est un aliment beaucoup trop riche. On voit donc immédiatement qu’il doit être pris, toujours, avec discrétion. Sinon il empâte les voies digestives au point d’empêcher l’assimilation des autres matériaux alimentaires. Le lait contient beaucoup de protéines. Pour cette raison il est la plaie des dyspeptiques maigres auxquels on le recommande pour grossir; ou des allergiques dont le tempérament s’accorde mal avec cet aliment riche en protéines. L’expérience montre qu’il fait rarement grossir les maigres, mais les fatigue presque toujours. »

 

Maintenant passons à d'autres idées reçues !

 

Le mythe éternel du calcium !

 

Braves gens mangez donc des produits laitiers ils sont les seuls à vous apportez autant de calcium ! Encore une aberration, une connerie monumentale... c'est faux, totalement faux, et désavoué par bon nombre d'experts ! Le calcium des laitages est absorbé en moyenne à 30 % alors que celui de certains légumes peut aller jusqu'à 60 % !

 

Buvez du lait pour avoir des os solides !

 

Il faut savoir que le lait contient du phosphore en quantité importante, or c'est un acidifiant pour l'organisme. Son action empêche le calcium (matière alcalinisante) de se fixer sur les os. Si vous mangez régulièrement des produits laitiers cela a pour effet de fragiliser votre squelette au lieu de le renforcer.

 

Le cas de l'ostéoporose :

 

Le problème de l'ostéoporose découle de la consommation excessive de produits laitiers. Il est à noter que dans les pays asiatiques la majorité de la population ne connaît pas de soucis avec l'ostéoporose (bien que cela change avec la génération actuelle). Dans leur régime alimentaire le lait et ses dérivés n'existent tout simplement pas. En réalité, la culture occidentale a instauré ce dogme. Aujourd'hui, on voit quelles en sont les conséquences.

 

Aux États-Unis, au Canada, en Europe, combien de personnes souffrent d'ostéoporose ? Près de 200 millions au total ! En France près de 3 millions ! Avec le vieillissement de la population le phénomène va s’accélérer d'avantage ! On estimerait déjà que 40% des femmes âgées de plus de 50 ans développeraient dans le futur des complications liées à cette maladie.

 

Vous avez dit une source d'allergie ?

 

Oui. Le lait est la première cause d’allergie chez les jeunes. Un enfant sur deux présenterait des allergies au lait. Les pédiatres préconisent d’introduire les laitages qu’à partir du 6e mois voir idéalement au bout d'un an.

 

Pour les personnes allergiques aux produits laitiers, il y a des réactions non négligeables. Le lait favorise le développement de mucus et de problèmes persistants comme la toux chronique, des infections, de l'asthme... 

 

La caséine et les polluants

 

Beaucoup de personnes sont intolérantes aux produits laitiers notamment à cause du taux de caséine qui s'avère trois fois plus élevé que celui du lait maternel. Cependant, l'autre principal danger émane de la nourriture que mange les vaches. Elle peut contenir des substances toxiques. Aujourd'hui les élevages subissent de plein fouet des pollutions diverses et variées. Une alimentation aux céréales traités, les OGM, la mauvaise hydratation, sans parler des médicaments et autres antibiotiques… Ensuite on retrouve ce joyeux mixe dans le lait ingéré ! Bon appétit !

 

Ce n'est pas fini ! Encore un gros scoop !

 

Savez vous que le lait peut être composé de pus « cellules somatiques » ?

 

C'est en effet par ces cellules que transitent les mastites dont sont victimes un tiers des vaches laitières.  Le taux de cellules somatiques d'un lait sain est compris entre 0 et 100 000/ml. L'industrie laitière est autorisée à mettre sur le marché du lait avec un taux de 400 000/ml. Évidemment pour éponger leurs pertes, les industriels et les grandes compagnies emploient des méthodes peu orthodoxes. Du lait sain est allègrement mélangé avec du lait contaminé à un taux conforme aux normes c'est-à-dire légèrement inférieur à 400 000/ml.


Voici une citation du Docteur Vogel un naturopathe suisse de renommé :

 

« A condition qu’il soit de qualité irréprochable, le lait constitue un aliment précieux. Étant donné cependant le mauvais état de santé de beaucoup de bêtes qui sont souvent atteintes de tuberculose, le lait n’est pas indiqué dans tous les cas. Dans l’arthrite et dans de nombreuses affections graves, il vaut mieux s’en passer complètement. »

 

Les risques cancérigènes

 

Le lait et ses dérivés favoriseraient l'apparition de cancers. L'étude Suvimax réalisé sur 13 000 individus a permis de démontrer la corrélation entre consommation de produits laitiers et plusieurs cancers.

 

Le constat est sans appel :

 

Chez les femmes ils seraient un facteur déclenchant du cancer du sein. Chez les hommes le mythe fumeux des trois laitages par jour nous gratifie d'une bonne chance de développer un cancer de la prostate.

 

Les risques cardio-vasculaire

 

Un professeur de l'université d'Oslo, Christian Devron, affirme que "les lipides contenus dans le lait sont parmi les premiers responsables des accidents cardiaques". Toutefois d'autres chercheurs se veulent plus mesurés. Ils reconnaissent néanmoins que le lait contient des graisses lactiques en forte quantité ce qui augmente le cholestérol. Et nous savons tous que le cholestérol a un impact fracassant sur les maladies cardiaques.

 

 

Ma conclusion :

 

Des années de marketing propagandiste pilotées par des industriels assoiffés d'argent, des pseudo experts avec en sous-main avec le laxisme de fonctionnaires corrompus ont réussi à abrutir encore plus la masse bien pensante. Le mythe des bienfaits du lait est un des pires scandale de l'histoire agroalimentaire. Dans les sociétés occidentales les gens sont manipulées par la publicité, ils ne s'en rendent même plus compte.

 

candia le lait ça conserve 

  

Le lait ça conserve ! mon œil ! Le paradoxe c'est qu'après avoir lu mon article, il y aura toujours des personnes qui croiront à cette belle fable ! Mais l'Homme est tel qui l'est ! Vous pouvez vous informer (avec cette vidéo par exemple : https://www.youtube.com/watch?v=ZHQ9TSePOmE) et prendre les décisions qui s'imposent.

Je ne suis qu'un maillon de cette chaîne infernale. Mon but est de créer du lien, faire partager mon expérience personnelle. Ensuite que ça plaise ou non, finalement je m'en fiche. L'essentiel est que cela vous fasse réagir et qu'enfin nous puissions détraquer les rouages du politiquement correct !

 

Quelles sont les solutions face au mythe du lait ?

 

J'opte pour le lait de riz (le meilleur à mon avis avec car c'est le plus neutre). Je bois 1 ou 2 verres chaque matin. De temps à autre j'alterne avec du lait d'amande ou du lait d'avoine. Les laits végétaux sont aussi beaucoup plus digeste que le lait des animaux. De surcroît, le calcium qu'ils contiennent est vraiment mieux absorbé par notre organisme.

Je mange également des légumes, choux, salades, poivrons, tomates... des oléagineux comme les noisettes et les noix de cajou...

 

Si vous tenez toujours autant à vos vieilles habitudes, prenez des produits laitiers d’origine agriculture biologique ! C'est impératif !

 

Je déconseille le lait de soja qui est selon moi un véritable poison. J'en parlerai dans un prochain édito. Promis ! Çà fera l'objet d'un sujet très intéressant. Pourquoi pas les mythes du soja après ceux du lait !

 

Maintenant je dois vous quitter... A la prochaine ! Oh j'oubliais je vous laisse avec une copine, je vous présente Marguerite.

 

marguerite

 

Surtout, dites lui bien haut et fort : le lait ça conserve ! Avec un peu de chance, elle se souviendra de moi !

 

Bye et que le lait vous conserve !

 

 

 

Publié dans Blog

La France rassemble environ 35 millions de ménages et 65 millions d'habitants. La Belgique comprend autour de 5 millions de personnes parlant le français.

 

J'ai fait un test. Combien de personnes chaque mois sur ces deux pays s'intéressent au fait de bien vieillir ?

 

VIVRE LONGTEMPS = 90 requêtes en moyenne par mois depuis un an !

VIVRE PLUS LONGTEMPS = 100 requêtes en moyenne par mois depuis un an !

COMMENT VIVRE PLUS LONGTEMPS = 70 requêtes en moyenne par mois depuis un an !

COMMENT VIVRE LONGTEMPS ET EN BONNE SANTE = 10 requêtes par mois !

COMMENT VIVRE EN BONNE SANTE = 10 requêtes par mois !

VIVRE EN BONNE SANTE = 30 requêtes par mois !

 

A titre de comparaison, 550.000 personnes ont tapé le nom de la chanteuse Rihanna tous les mois depuis un an...J'ai aussi fait une recherche pour un truc insignifiant, vêtement pas cher. Résultat ? 33.000 requêtes tous les mois ! Vêtement de marque pas cher fait 6600 requêtes. Vêtements pas cher au pluriel fait 7000 requêtes par mois...

 

On comprend mieux où sont les centres d'intérêts des gens... Je crois que ces chiffres résument la déresponsabilisation totale du public francophone vis à vis du corps et du vieillissement. Tout le monde s'en fout.

 

Tout ceci est à relier avec les 50% d'obèses et de surpoids, les cancereux toujours aussi nombreux et les diabétes dont le nombre augmente d'années en années. Le lien de cause à effet, assumer les gestes de notre quotidien, répondre de ses actes... pffff, du superflu pour une écrasante majorité de francophones...!!!

 

Charles Dereeper

 

 

 

Publié dans Blog

Entre 2000 et 2008, selon l'INSEE, un cadre homme a une espérance de vie supérieure de 6,3 ans à celle d'un ouvrier homme. OK ! Bien noté madame l'INSEE ! Les explications empiriques non vérifiées de cet écart sont la pénibilité du travail, avec la quantité d'efforts, les lieux, l'hygiène des conditions de travail...

 

Ensuite, on apprend que pour la même période, les femmes ouvrières ont une espérance de vie inférieure de 3 ans à celles des femmes cadres !

 

Là, nous obtenons un écart du simple au double pour les mêmes conditions de jeu, avec pour seule différence le paramètre sexe !

 

Autre chiffre, les femmes ouvrières ont une espérance de vie SUPERIEURE à celle des hommes cadres !

 

Les experts nous expliquent alors que cet écart est du à la consommation excessive de vin et d'alcool de la part des hommes.

 

Décidémment, les cadres hommes sont indécrottables. Ils boivent comme des trous ! Quand aux ouvriers hommes, ils boivent eux aussi comme des trous en plus de bosser à ne plus en finir jusqu'à en mourrir plus jeune...

 

Franchement, j'achète pas ces salades.

 

Cela ressemble à de la propagande d'une norme sociale et non à des explications scientifiques ou logiques. Il est clair que la tabagisme et la malbouffe a un impact assez fort sur l'espérance de vie. Mais franchement, il faut bien admettre qu'aujourd'hui, les connaissances sont assez limitées sur le vieillissement humain.

 

Bien vieillir et vivre longtemps sont deux concepts assez différents.

 

Le Japon pour l'instant détient le record du bien vieillir longtemps. La France est numéro 2, mais les chiffres sont là : on vit longtemps en mauvaise santé !

 

En outre, ces chiffres sur le vieillissement doivent être relativisés car ce sont des moyennes statistiques qui englobent tous les accidents de la vie, comme le meurtre, les morts par cause naturelle type climat, les épidémies qui différent d'un éco système à un autre. Comparer les pays les uns avec les autres, alors que les habitants ne sont pas exposés aux mêmes risques de survie, cela reste une énorme approximation.

 

Le souci, c'est que les politiciens sont plus obsédés à faire chier le monde avec la vitesse au volant qui touche quelques centaines de morts par an sur les milliers de décès chaque année sur les routes, qu'à se concentrer sur ce sujet essentiel de la gestion du vieillissement humain.

 

On se retrouve donc obligé de gérer tout seul dans son coin sa carrière en tant qu'humain, à tâtonner au milieu des influences marketing et capitalistes des multi nationales, des normes édictées par les Etats en fonction des lubies régionales, le tout, sans véritable médias dédiés et sérieux qui traitent le sujet, sans véritable recherches publiées, sans reporting d'expérience mis à part quelques cas isolés.

 

Pas facile donc de vivre longtemps en bonne santé...

 

Charles Dereeper

 

Publié dans Blog

Quels sont les faits connus ?

Les tests sur les animaux à courte espérance de vie (entre 0 et 3 ans) peuvent gagner jusqu'à 50% de longévité supplémentaire en réduisant de 20 à 60% leur apport calorique (sans renoncer aux vitamines, anti oxydants, minéraux...).

 

Certains tests ont également confirmé et validé cette approche sur les singes dont l'espérance de vie est plus longue.

 

De nombreux scientifiques s'interrogent de la possibilité de transposer cela sur l'homme se demandant si la stratégie de restriction calorique marchera ou non. Ils affirment qu'on ne sait pas aujourd'hui si c'est efficace ou non.

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec eux. Il existe un peuple sur terre qui a déjà essayé et qui a obtenu les mêmes performances que les animaux. Il s'agit des anciens japonais d'Okinawa. La quantité de calories qu'ils absorbent est extrêmement basse en comparaison de l'Europe. Et ce sont les super champions du monde du vieillissement en bonne santé. Est ce un hasard ?

bienvieillir

 

Quels sont les bénéfices d'une diète à base de restriction calorique ?

En mangeant moins, il est plus que probable que nous encrassons moins la machine et que nous forçons notre corps à optimiser la manière dont il brûle les calories. Conséquence, nous vieillissons moins vite.

En mangeant moins, il est plus que probable que nous gagnons en santé, car la bouffe nous tue à petit feu et est souvent à l'origine de nos problèmes de santé.

En mangeant moins, nous disposons d'un surcroît non négligeable d'énergie. Quiconque fait l'expérience de la restriction calorique sent au bout d'un certain nombre de trimestres une grosse patate jamais connue auparavant.

 

restrictioncalorique

 

Quels sont les inconvénients de la restriction calorique ?

Le premier danger est la fonte de la masse musculaire. Tous ceux qui se sont lancés dans la restriction calorique, sont geôlés comme des crevettes. Donc cela impacte le sex appeal. Pour une femme, la minceur est un atout. Pour un homme, c'est un énorme défaut. Les femmes sont mondialement attirées par la masse musculaire des hommes. En France, un peu moins, mais dans le reste du monde, beaucoup.

Le deuxième souci de la restriction calorique, c'est la mise en oeuvre. Il faut être averti. Il faut supplémenter en vitamines, anti oxydants, minéraux. Certains soulignent le fait que c'est désagréable, car on a faim. C'est faux ! A partir du moment où on se lance en douceur, mois après mois, tranquillement, le métabolisme de base s'abaisse doucement, sans douleur.

Le troisième souci, celui qui m'a posé le plus de difficulté, c'est de comprendre les contraintes d'un métabolisme de base bas. Si on remange plus qu'avant, notamment dans le cadre d'activités sportives, on explose très rapidement en graisse. Car le corps optimise le rapport calorie apportée / énergie à disposition. Il est vraiment compliqué mais pas impossible de se régler pour ne pas être fatigué, faire du sport et continuer à 1500 calories par jour.

Le quatrième souci, en dehors du fait que déplacer son métabolisme de base vers le bas est presque définitif, car le déplacement vers le haut, se traduit, on vient de le voir, par une explosion de graisse, le quatrième souci donc, c'est qu'il est extrêmement difficile de maigrir. Une personne à 2000 calories jour doit descendre à 1700 ou 1600 pour beaucoup maigrir. 1600 calories par jour est plus que vivable quand on connaît la densité calorique des aliments. Il y a de quoi largement manger. Mais maigrir quand on a un métabolisme de base à 1500 calories par jour, cela implique qu'il faut descendre à 1200 et là, c'est la tannée. C'est invivable. La sensation de faim et du manque est réelle et infernale à vivre.

restrictioncalorique2

Le cinquième souci, c'est que faire de la restriction calorique implique mécaniquement un upgrade de la qualité de ce qu'on avale. La bouffe dégueulasse industrielle (y compris pour les fruits et légumes) est abandonnée. Le palais de la bouche mute au contact des bons aliments, sains et forts en goût. L'estomac perd son aptitude à digérer les saloperies  chimiques (arômes, conservateurs...). Il faut deux à cinq heures de soucis d'estomac au contact de la bouffe de monsieur tout le monde tellement elle est chargée en chimie. Surtout, les sensations et le plaisir de manger changent et nécessitent de trouver une qualité maximale qui est parfois difficile à assurer. En clair, si on a pas un jardin pour se fournir soi même, nous devenons dépendants des grandes villes où il y a suffisamment d'illuminés dans notre genre pour faire vivre quelques distributeurs spécialisés dans les bons produits alimentaires. A titre perso, je produis beaucoup au Costa Rica pour mes besoins et à Bangkok, les VILLA MARKETS ont une excellente offre de produits frais bio. En France j'achetais beaucoup dans les biocoop.

 

Le jeu en vaut il la chandelle ?

Voilà 7 ans que je fais de la restriction calorique. Autour de moi, petit à petit, une dizaine de personnes ont changé et adopté ce mode de vie, en s'inspirant de mon expérience. 100% d'entre elles ont constaté à long terme les mêmes effets positifs. Les mêmes que les miens. Avec bonne intelligence, la restriction calorique semble apporter un vrai booste et un vrai plus à la vie. J'ai bien conscience que 10 personnes est ridicule pour valider un mode de vie hors norme. En vérité, je ne sais pas plus que vous ou les scientifiques si c'est bien à très long terme (horizon 20 ans) pour des millions de gens. Il faudrait tester avec les difficultés que cela comporte comme je l'explique sur les tests de l'efficacité des régimes alimentaires.

Et comme je l'ai souligné, il y a des contraintes définitives qui ont des conséquences majeures sur le mode de vie. On ne peut plus faire machine arrière, une fois lancé.

 

Charles Dereeper

Publié dans Blog

Elle a 37 ans. C'est la femme de 37 ans la plus sexy que j'ai jamais vu. Son nom est PHA. Au delà de l'ossature génétique qui lui fait des formes et des courbes rarement vues chez les autres femmes thaïes, elle suit un régime qui a fait ses preuves...

Un apport calorique ultra faible, autour de 1000 calories par jour avec un seul repas, des protéines animales et beaucoup de végétaux.

Des nuits de 12 heures mini.

Son vieillissement est à peine visible. Autre caractéristique : elle n'a pas eu d'enfant ! Elle ne met jamais aucun maquillage. Elle ne fait jamais aucun sport, mis à part une grosse activité dans un certain domaine... elle s'allume la tête assez souvent avec des forts épices à qui elle confère un pouvoir de force. Peu d'alcool. Très peu de sucre mis à part les plats traditionnels thaïlandais qui comportent dans les sauces beaucoup de produits peu diététiques dont du sucre blanc.

Sa génétique joue pour elle, car dans le cadre des régimes hypo caloriques, le souci numéro 1 est la fonte musculaire. Certaines génétiques résistent bien. Pha conserve un corps très musclé. Elle a de la chance.

Il n'empêche qu'au-delà de la génétique, un régime hypo calorique reste une valeur sûre, quelques soient les races humaines.

Quand on voit les grasses occidentales sortir rassurées de leur RDV chez le médecin, parce que ce dernier leur a pipoté que leurs excès de poids est du à des dérèglements hormonaux, c'est juste une blaque.

On grossit parce qu'on absorbe un excédent de calories par rapport au métabolisme de base. On grossit tout simplement parce qu'on mange trop. Et manger trop fait vieillir plus vite.

Tant que la biotech n'aura pas trouvé des solutions fiables, la seule solution à notre disposition consiste à contrôler à la fois la quantité de calories qu'on ingère et en même temps, la qualité de ces calories, pour répondre à la double problématique du poids et de la bonne santé.

Publié dans Blog
Page 5 sur 5